Italie: des musulmans obligés de rester auprès du corps de leur mère pendant 8 jours

La communauté musulmane de Lombardie en Italie a déploré la situation délicate vécue par une famille avec la dépouille de leur maman, décédée des suites du coronavirus.




À Pisogne dans la province de Brescia en Lombardie, cette famille musulmane a été contrainte à vivre confinée chez elle avec la dépouille de leur mère, décédée le 18 mars et déposée dans un cercueil.

Selon Yassine Lafram, président de l’Union des communautés islamiques d’Italie (UCOII), cette situation « dramatique » est survenue parce que la commune de Pisogne ne dispose pas d’un cimetière pour les musulmans, contrairement à la commune de Brescia.

Malheureusement, celle–ci n’autorise pas encore l’inhumation de défunts de covid-19. D’après le président, l’événement est hallucinant.




Choqué par cette nouvelle, il espère que les autorités compétentes agiront dans les plus brefs délais pour permettre un enterrement digne à cette femme.

« Cette urgence que nous vivons tous ne doit pas nous obliger, quand nous le pouvons, à négliger l’humanité qui est l’essence de notre société », a martelé Lafram.

Par ailleurs, l’Union des communautés islamiques d’Italie avait déjà sollicité ces derniers jours l’intervention du gouvernement et de l’ANCI afin de faciliter l’enterrement des musulmans morts du covid-19 dans les cimetières islamiques existants, même s’ils venaient d’autres provinces ou régions.




À lire aussi: