(Vidéo) Tunisie: un robot policier pour faire respecter le confinement

La Tunisie se démarque particulièrement dans sa gestion du coronavirus en misant sur les nouvelles technologies et la robotique. Un bel exemple à suivre.




Pour faire respecter le confinement décrété depuis le 22 mars dans les rues de Tunis, le gouvernement a fait appel à Enova Robotics pour fabriquer un robot de police.

Baptisé « P Guard », ce robot à 100% tunisien patrouille dans les rues de Tunis, afin de faire respecter la loi, et en l’occurrence le confinement. Piloté à distance, le robot équipé d’une caméra à imagerie thermique et de la technologie Lidar (détection et télémétrie par la lumière), s’approche des personnes qu’il croise dans la rue et les interpelle.




« Qu’est-ce que vous faites? Montrez-moi votre pièce d’identité! Vous n’êtes pas au courant du confinement? », leur lance le robot d’une voix autoritaire. Les récalcitrants au confinement doivent alors montrer leur carte d’identité à la caméra, dont le robot est équipé, et lui expliquer les raisons de leur sortie.

Et le « P Guard » de répondre au cas par cas, comme à cet homme que l’on aperçoit dans une vidéo expliquer au robot qu’il est juste sorti acheter des cigarettes, ce à quoi ce la machine répond: « d’accord, allez acheter votre tabac, mais faites vite et rentrez chez vous ».




Enova Robotics, qui ne s’est pas prononcée jusqu’à présent sur le nombre de robots de ce type fournis au gouvernement, annonce par ailleurs le lancement prochain d’un robot de « soins de santé ». Celui-ci sera ainsi en mesure de donner un diagnostic visuel préliminaire et d’orienter les patients en fonction de leurs symptômes.

Une manière de « réduire au minimum les contacts physiques entre les médecins et les patients infectés par le coronavirus », explique Radouhane Ben Farhat, directeur des ventes d’Enova Robotics, à la BBC.