(Photos) Larache: des chasseurs de trésor ont profané une mosquée

Larache: ils profanent une mosquée à la recherche d’un trésor




Des chasseurs de trésor ont profané, en début de semaine, une ancienne mosquée d’un village situé dans la province de Larache. Les gendarmes ont découvert un profond trou creusé dans le mihrab ainsi que des exemplaires du coran piétinés. L’enquête suit son cours.




Selon des sources autorisées, les éléments de la gendarmerie du caïdat Beni Jarfat dans la province de Larache sont à la recherche d’une bande de chasseurs de trésor qui ont profané une mosquée au début de la semaine en cours. Les malfrats ont profité de l’état d’urgence sanitaire pour s’introduire, à une heure tardive de la nuit, dans la mosquée où ils ont creusé un profond trou dans le mirhab (sanctuaire d’où l’imam dirige la prière).

Les éléments de la gendarmerie qui se sont déplacés sur les lieux ont découvert la mosquée sens dessus-dessous avec des exemplaires du saint coran piétinés. Les enquêteurs ont entamé, sur le champ, leurs investigations et relevé les empreintes afin de mettre le grappin sur cette bande. Les premières constatations montrent que les malfaiteurs connaissaient bien les reliefs de la région.




La mosquée est d’ailleurs considérée comme le plus ancien lieu de culte de cette région qui a connu des invasions, des scènes de pillage et des vols lors de la colonisation portugaise. Ce qui laisse penser, chez certains, que la mosquée était un lieu où l’on stockait les provisions et les bijoux de la population sachant que les forces d’occupation de l’époque ne s’approchaient pas des lieux de culte.

Il faut préciser que la mosquée a gardé sa structure initiale malgré les aléas du temps. Ce qui laisse croire que les chasseurs avaient des données précises sur la situation de la mosquée, profitant de l’état d’urgence sanitaire et de l’absence des fidèles et du personnel. Les habitants de ce village ont dénoncé la profanation de cette mosquée et ont appelé les autorités à pourchasser les malfaiteurs qui ont commis cet acte criminel.

















À lire aussi: