Tanger-Missour : il fait plus de 450 kilomètres à pied pour rejoindre sa famille

Suite à l’annonce de l’état d’urgence sanitaire au Maroc et l’interdiction des déplacements, un Marocain, bloqué à Tanger, a été contraint de marcher 500 kilomètres pour pouvoir rejoindre sa famille à Missour.




Ayant perdu son emploi dans le nord du pays, l’homme a dû se résigner à parcourir la distance en 10 jours, en l’absence d’un moyen de transport pour le ramener auprès des siens à Missour.

Il est arrivé à destination dans un état physique très affaibli, en raison du manque d’alimentation et de fatigue. Il a été admis à l’hôpital de la ville pour recevoir les soins nécessaires et, au même temps, subir le test de dépistage du coronavirus.

Trois jeunes ayant été bloqués à Tata, ont dû également parcourir 300 kilomètres pour regagner Imintanout, où leurs familles les attendait. Leur chemin était semé d’embûches, ont confié les aventuriers, qui ont été assaillis et agressés par des villageois et même par des sangliers.




À lire aussi: