Prison Toulal 2: Suicide d’un détenu qui devait être libéré dans 2 mois, après 10 ans de prison

Prison locale Toulal 2: Suicide d’un détenu dans le cadre de la loi anti-terroriste: un détenu, condamné dans le cadre de la loi antiterroriste, a mis fin à ses jours, dimanche 10 mai en soirée à Meknès. Il devait recouvrer la liberté vers fin juillet prochain après une peine de prison de 10 ans.




L’administration de la prison locale Toulal 2 a annoncé que le prisonnier dénommé H.S de son vivant, détenu dans cet établissement dans le cadre de la loi relative à la lutte anti-terroriste, s’est suicidé par pendaison dans sa cellule, dimanche vers 21h00. Il s’est pendu en utilisant un tissu de ses vêtements qu’il a attaché aux grilles de la fenêtre.
Dans un communiqué, l’administration de la prison indique que le défunt prenait régulièrement des médicaments prescrits pour les maladies mentales et psychiques, qu’il était soumis au suivi de l’équipe médicale de l’établissement et qu’il avait droit constamment à la visite familiale.




Le communiqué souligne que son comportement avec les employés et les autres détenus était tout à fait “normal” et qu’il allait d’ailleurs être relâché dans pas longtemps, plus précisément le 25 juillet 2020, date de la fin de sa peine, après avoir écoulé une peine de 10 ans.
Le parquet compétent et la famille du défunt ont été informés de sa mort conformément à la loi relative à l’organisation et au fonctionnement des établissements pénitentiaires, conclut le communiqué.




À lire aussi:

(Vidéo) Fès: sauvée de justesse d’une tentative de suicide en plein Ramadan





Allemagne : un Marocain tue son fils de 3 ans et se jette par une fenêtre





Drame familial à Casablanca: 3 frères retrouvés morts les veines tranchées