La Ligue arabe condamne l’ingérence de l’Iran dans les affaires intérieures des pays arabes

La Ligue des États arabes a réitéré jeudi sa condamnation et son rejet de l’ingérence iranienne dans les affaires intérieures des pays arabes, que ce soit de manière directe ou par l’intermédiaire de ses mandataires.




Dans un communiqué, le Secrétariat général de la Ligue arabe fait siennes les décisions du Conseil de la Ligue découlant du sommet ou prises au niveau ministériel concernant la condamnation et le rejet de l’ingérence iranienne dans les affaires intérieures des pays arabes, que ce soit directement ou par le biais de mandataires de l’Iran dans la région, avertissant que ceci constitue une “menace pour la sécurité et la stabilité régionales”.




“La réitération de cette position intervient à la lumière du comportement hostile continu et des actions de provocation médiatiques de la part de l’Iran, dont la dernière en date a été l’affichage délibéré d’un certain nombre de drapeaux et de bannières de milices et de mouvements armés parrainés, financés et soutenus par l’Iran lors d’un sortie médiatique d’un haut fonctionnaire des gardiens de la révolution iraniens”, s’est indigné le Secrétariat général.




La ligue a également souligné la nécessité de fonder les relations de l’Iran avec les pays arabes sur le respect des principes du droit international, y compris le principe du bon voisinage et de la souveraineté des États, et de s’abstenir de recourir à la force ou de menacer de le faire de quelque manière que ce soit, et de mettre fin à tout acte provocateur pouvant entamer la confiance et déstabiliser la sécurité et la stabilité de la région, en particulier à un moment où le monde traverse sa crise humanitaire la plus grave.




À lire aussi: