Covid-19: Casablanca ne pourra pas être déconfinée

Nouveau coronavirus: Casablanca ne pourra pas être déconfinée




Les nouvelles contaminations ne cessent de grimper dans le royaume. Elles se concentrent beaucoup plus à Casablanca que dans les autres villes du Maroc, avec un taux qui dépasse largement le seuil recommandé.




Dans sa présentation quotidienne, Mohamed Lyoubi, directeur de l’Épidémiologie au ministère de la Santé a relevé que, contrairement à d’autres régions, Casablanca–Settat se trouve bien au-dessus du seuil recommandé pour déconfiner. À l’en croire, les foyers du virus explosent dans ces localités.
Si la moyenne nationale est tombée à 0,81 (auparavant à 0,9), des inégalités géographiques sont observées à travers le royaume. Ces inégalités reviennent essentiellement aux nouvelles contaminations enregistrées. Citant à titre d’exemple la région de Casablanca Settat, elle dépasse largement le seuil fixé à 1, affichant un taux de reproduction de 1,11.




Ce taux est proche de 1 dans les régions de Marrakech Safi avec 0,92, Tanger Tétouan Al Hoceima 0,89, a-t-il ajouté. Mohamed Lyoubi a par ailleurs indiqué que certaines régions ont enregistré une baisse de ce taux en se positionnant désormais en dessous de la barre des 0,7 (seuil recommandé pour procéder au déconfinement, ndlr).
À cause des nouvelles contaminations dans les régions qui n’avaient plus compté de nouveaux cas depuis une certaine période, ce taux a grimpé, selon l’épidémiologiste, en référence à la région de Dakhla Oued Eddahab. Le bilan quotidien des nouvelles contaminations au coronavirus a recensé 121 personnes infectées, vendredi, après une légère accalmie la veille.




Des régions n’ayant enregistré aucun cas de covid-19 depuis plusieurs semaines, sont à nouveau infectées. Il s’agit notamment de la région de Dakhla Oued Eddahab qui a recensé jeudi, 3 nouveaux cas après plusieurs semaines avec zéro cas au compteur et malgré l’interdiction de mouvements et mesures de confinement sanitaire.
Cette résurgence du virus suscite moult réflexions au sujet du degré de respect de ces mesures. Selon le spécialiste, l’indice de reproduction de virus se doit impérativement d’être en dessous de 1, et de préférence en dessous de 0,7 pendant deux semaines au minimum pour pouvoir procéder à un déconfinement de la population.




À lire aussi:

Déconfinement: les mesures de reprise de travail dans les établissements publics





(Vidéo) Casablanca: le non-respect du confinement indigne la Toile





Le Maroc prépare un ‘‘déconfinement économique’’ après Aid al Fitr





Pourquoi avoir prolongé le confinement de 3 semaines au Maroc ?





Covid-19: 79% des ménages marocains respectent entièrement le confinement (HCP)





Déconfinement au Maroc: ce que propose le HCP





Covid-19: un décret instaurera la prolongation du confinement au Maroc jusqu’au 10 juin





L’état d’urgence sanitaire et le confinement au Maroc prolongés de 3 semaines





Covid-19: 50% de marocains pourraient être infectés après 100 jours de déconfinement (HCP)





Marrakech: différents scénarios du déconfinement au Maroc au centre d’une visioconférence





Violation du confinement: durcissement des contrôles au Maroc





Covid-19: Le confinement général au Maroc pourrait être prolongé de 15 jours





Pour le ministre de la Santé, le Maroc n’est pas prêt pour le déconfinement





(Vidéo) Khalid Ait Taleb: les 3 conditions pour lever l’état d’urgence au Maroc






Ait Taleb au Parlement: «Le déconfinement se déroulera de manière progressive»





Déconfinement: L’OMS plaide la patience face à un virus extrêmement dangereux





Basée sur une technologie israélienne, l’appli de gestion du déconfinement fait polémique au Maroc





Le Maroc mène une réflexion proactive autour de la stratégie de sortie du confinement