Rabat: une marocaine de 32 ans décède suite à une liposuccion

Rabat: une marocaine de 32 ans décède suite à une liposuccion




Elle s’appelait Imane Bensmina et était à peine âgée de 32 ans. Hospitalisée dans une clinique de Rabat pour une liposuccion, elle n’en est jamais ressortie.

Imane Bensmina
Imane Bensmina





C’est une opération devenue somme toute banale que celle pour laquelle avait été admise la jeune femme dans une clinique de Rabat. Mais cette fois-ci, une simple liposuccion a viré au drame.
Sous le choc, la famille de la jeune femme décédée le 17 juin n’a pas tardé à réagir face au silence assourdissant de la clinique qualifiée de «réputée» afin, explique-t-on dans un post rédigé par l’une des cousines de la jeune femme et qui circule sur Facebook, «que cette affaire fasse du buzz pour qu’un vrai débat ait lieu au Maroc au sujet de la chirurgie esthétique», mais aussi parce que «sa mère ne veut pas que d’autres gamines paient le prix» en subissant le même sort.









Et de dénoncer «les escrocs qui profitent de la confiance de leurs patients» et de leur situation financière, martelant par ailleurs que «la chirurgie esthétique est une chirurgie spécialisée qui doit se dérouler dans des conditions optimales», avec en guise d’équipe, «des médecins, anesthésistes, réanimateurs, infirmiers qualifiés, matériel de pointe». Tout cela faisait-il défaut à la clinique? Pour le moment, il est encore trop tôt pour le dire.
Toutefois, les résultats de l’autopsie ordonnée par le procureur du roi devraient bientôt éclaircir les conditions de la mort de cette jeune femme.