Dakhla: destruction de plusieurs tonnes de hachich et de produits illicites

Dakhla: Destruction d’une grande quantité de résine de cannabis et de produits illicites d’une valeur de 186 millions de dirhams




Les services compétents ont procédé, mardi à Dakhla, à la destruction par incinération de plus de 15,80 tonnes de chira (hachich ou résine de cannabis) et de produits illicites, dont la valeur est estimée à 186 millions de dirhams (MDH).




Cette grande quantité de hachich et de produits illicites avaient été saisis au cours de plusieurs opérations effectuées par les différents services sécuritaires au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab durant la période allant du 15 janvier au 31 mars 2020, selon la direction inter-régionale du Sud des douanes.

Ainsi, l’incinération a concerné 15 tonnes et 804 Kg de résine de cannabis, 14 tonnes et 664 Kg de tabac parfumé (maassel), 511.420 de paquets de cigarettes et 72 comprimés psychotropes. La destruction s’est déroulée à la décharge contrôlée intercommunale Dakhla-Al Argoub (province d’Oued Eddahab).




Elle porte également sur 20 grammes de cannabis (Kif), 33 grammes de la poudre de Kif et 233 grammes de tabac à priser (Nefha). Dans une déclaration à la presse à cette occasion, l’Ordonnateur des douanes à Dakhla, Taoufik Mohamed Abdouh a indiqué que cette opération de destruction concerne des quantités importantes de drogues et de produits illicites qui ont été saisis au cours d’une période ne dépassant pas les trois mois.

Elle s’est déroulée sous la supervision du représentant du parquet près le tribunal de 1ère instance d’Oued Eddahab. M. Abdouh a également relevé que ces saisies interviennent dans le cadre des efforts déployés par les services compétents en vue de lutter contre le trafic international de drogue et de la contrebande.




Cette opération reflète de manière concrète l’efficacité et la mobilisation de l’ensemble des services sécuritaires composés de la douane, la gendarmerie Royale, de la Sûreté nationale et les différents services sécuritaires, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le substitut du procureur du Roi près le tribunal de première instance d’Oued Eddahab, Hamid Chkirida a noté que cette opération intervient dans le sillage des efforts consentis par les différents services sécuritaires en vue de lutter contre le trafic de ces produits, eu égard à ses conséquences néfastes sur l’économie nationale et sur la santé des citoyens.