(Vidéo) Maroc-Espagne: Madrid exige une réciprocité pour ouvrir ses frontières

(Vidéo) Maroc-Espagne: Madrid exige une réciprocité pour ouvrir ses frontières




Alors que l’Europe a inclus le Royaume dans sa liste d’ouverture des frontières, l’Espagne a décidé de fermer les siennes aux ressortissants marocains sur le principe d’une réciprocité pour ses citoyens.




Les frontières européennes ont rouvert ce 1er juillet aux ressortissants en provenance de quinze (15) pays extracommunautaires. Concerné par cette décision, le Maroc est finalement mis à l’écart par Madrid, qui attend une réciprocité pour ses citoyens.

Cette nouvelle mesure a été expliquée par la ministre des Finances et porte-parole du gouvernement María Jesús Montero, à l’issue du Conseil des ministres, tenu ce mardi 30 juin. «Comme pour la Chine, l’Espagne exigera la réciprocité (au Maroc).

C’est-à-dire que les frontières seront ouvertes que lorsque ces États autoriseront l’entrée des Espagnols sur leurs territoires », a-t-elle déclaré.




Quant aux frontières terrestres au niveau de Sebta et Melilla, la ministre a rappelé la décision publiée dans le bulletin officiel de l’Etat, s’accordant sur un prolongement de la fermeture des frontières jusqu’au 8 juillet à minuit.

La porte-parole a toutefois signalé que cette décision pourrait être suspendue, «afin que les frontières puissent rouvrir le 2 ou le 3 juillet».

Pour sa part, Rabat ne s’est toujours pas prononcé sur l’ouverture des frontières. La fin théorique de l’état d’urgence est prévu pour le 10 juillet courant.