Fonds spécial covid-19: le point sur les recettes et les dépenses

Fonds spécial covid-19: le point sur les recettes et les dépenses




Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie et des finances, a fait un bilan d’étape devant les parlementaires sur la gestion du «Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus», créé sur hautes instructions royales au début de la crise sanitaire au Maroc.




Selon les données présentées par le ministre des Finances ce vendredi 10 juillet devant les membres de la commission des finances à la Chambre des représentants, les recettes du Fonds spécial Covid-19 ont atteint à ce jour plus de 33 milliards de DH, dont 10 milliards de DH issus du budget général de l’Etat, 1,5 milliard de DH de l’Association des régions du Maroc et 21,5 milliards de DH de dons de la part d’entreprises privées et publiques et de citoyens.
«Le Fonds a bénéficié d’une solidarité inégalée de la part de l’ensemble des composantes du peuple marocain», a commenté le ministre.
Côté dépenses, celles-ci s’élèvent à 25 milliards de DH, dont 18 milliards ont été effectivement décaissés. Ainsi, 2 milliards de DH ont été alloués au secteur de la Santé.




Cela a servi pour l’acquisition d’équipements et de fournitures médicales nécessaires pour faire face à la pandémie, et 16 milliards de DH ont servi à financer les mesures de soutien prises par le gouvernement dans le cadre du Comité de veille économique (CVE). Le Fonds spécial Covid-19 tournera jusqu’à la fin de l’année.
Par ailleurs, 7 milliards de DH ont été alloués à la CNSS, dont 2 milliards serviront à l’indemnité CNSS du mois de juin, et 5 milliards de DH iront à la Caisse centrale de garantie (CCG) pour financer le mécanisme de garantie des prêts.
Au total, a précisé Benchaâboun, près de 900.000 salariés affiliés à la CNSS et 5,5 millions de ménages évoluant dans le secteur informel (dont plus de 45% dans le monde rural) ont pu bénéficier de l’aide financière décidée par le CVE.