Ouverture partielle des frontières du Maroc: Bannie, l’Espagne se dit toujours prête

Ouverture partielle des frontières du Royaume du Maroc: Bannie, l’Espagne se dit toujours prête




L’Espagne est prête pour « l’opération Marhaba » revisitée à cause de la crise sanitaire, dès que le Maroc déciderait d’ouvrir ses frontières. D’habitude, près de trois millions de Marocains résidant à l’étranger et principalement en Europe passent chaque année par l’Espagne (avec la manne financière qui va avec).




Selon des sources du ministère de l’Intérieur, l’Espagne a pris toutes les dispositions afin que « l’Opération Marhaba » se déroule dans de bonnes conditions sécuritaires et sanitaires.
Elle n’attend que le Maroc, pays de destination de ces nombreux voyageurs, dont les frontières sont toujours fermées pour cause de covid-19. 
Mercredi soir, le gouvernement marocain a annoncé que le royaume ouvrira ses frontières le 15 juillet pour les Marocains résidant à l’étranger, à l’exception de ceux bloqués à Ceuta et Melilla. De fait, la déclaration ne précise pas qu’il s’agit de l’Opération Marhaba.




Mais elle s’adresse expressément aux Marocains résidant à l’étranger qui peuvent désormais rejoindre le royaume par voie aérienne ou maritime.
Les compagnies aériennes nationales programmeront les vols nécessaires pour assurer le succès de l’opération et les passagers doivent présenter, avant embarquement, les résultats d’un test PCR effectué au moins 48 heures avant, ainsi qu’un test sérologique, a indiqué le ministère marocain des Affaires étrangères.
Par voie maritime, des ferries seront prévus au départ des ports de Sète (France) et de Gênes (Italie). Le port d’Algésiras (Cadix), est l’une des principales voies de transit vers le Maroc.




Il n’est pas pris en compte pour cette opération spéciale. Les Marocains résidant à l’étranger, ainsi que les étrangers résidant au Maroc, peuvent quitter le pays à la fin de leur séjour, par les mêmes moyens aériens et maritimes, conclut le communiqué.
« Il est évident aujourd’hui que l’opération Marhaba comme nous la connaissons chaque année, n’aura pas lieu cet été, car elle n’a pas été préparée depuis avril », avait déclaré le 22 mars, Nasser Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères.
Pour la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha González Laya, le gouvernement espagnol respecte la décision du Maroc en ce qui concerne l’ouverture ou non de ses frontières.