Des marocains venant d'Italie infectés par la covid-19

Des cas de covid-19 à bord d’un navire transportant des marocains en provenance d’Italie




Bloqué durant quelques heures ce matin au large de Malaga, au sud de l’Espagne, le navire transporte à son bord 559 passagers en provenance de Gênes (Italie) et devait accoster dans le port de Tanger Med ce samedi 18 juillet.




Le navire de la compagnie GNV devait marquer le coup d’envoi de l’opération spéciale de transport de voyageurs en provenance du port italien de Gênes.
La découverte de cas du nouveau coronavirus (Covid-19) parmi les 559 passagers à bord remet en question l’efficacité des conditions exigées par les autorités marocaines dans le cadre de cette opération exceptionnelle, notamment l’obligation de présenter un test PCR négatif qui date de moins de 48 heures ainsi qu’un test sérologique.
Les échantillons qui ont été prélevés à bord de ce navire (qui est équipé d’un laboratoire d’analyse) ont permis de découvrir pas moins de trois cas de contamination…




Alertées, les autorités ont ordonné le blocage du bateau au large des côtes du sud de l’Espagne le temps de généraliser les tests à l’ensemble des passagers, conformément au dispositif préventif prévu dans le cadre de l’opération de réouverture partielle des frontières maritimes du Maroc.
Aux dernières nouvelles, après quelques heures d’arrêt, le bateau a repris la mer vers le port Tanger Med qu’il devrait atteindre ce samedi en début de soirée.
À noter que parmi les passagers du navire de GNV, de multiples nationalités sont représentées: Maroc Italie, France, Belgique, Norvège, etc. Pas moins de 231 voitures se trouvent également à bord du même bateau.