Les musulmans de France fêteront « Aïd al-Adha » le vendredi 31 Juillet

Les musulmans de France fêteront « Aïd al-Adha » le vendredi 31 Juillet




Cette année, les musulmans de France fêteront « Aïd al-Adha » le vendredi 31 Juillet 2020, correspondant au 10ème jour du mois hégirien de Doul-Hijja 1441 H, en souvenir du sacrifice de notre père Ibrahim, Paix et Salut d’Allah sur Lui.




À cette occasion, le « Rassemblement des Musulmans de France » (RMF) souhaite une bonne et heureuse fête de « Aïd al-Adha » à toutes les musulmanes et à tous les musulmans de France, et prie Dieu pour qu’Il accepte nos actes d’adoration et de dévotion.

Le RMF présente également ses meilleurs vœux de quiétude et de prospérité à toutes les Françaises et à tous les Français.

Au vu du contexte exceptionnel de pandémie du Covid-19, le RMF appelle les musulmans de France à faire preuve de la plus grande vigilance pendant ces jours bénis, avec le respect le plus strict des gestes barrières.




Mais aussi en respectant les règles de distanciation sociale. À ce titre, le RMF rappelle que, pour une meilleure organisation et un meilleur accueil dans les Abattoirs agréés, le sacrifice rituel peut s’étaler sur les trois jours de Aïd al-Adha, d’autant plus que ces jours coïncident cette année avec la fin de la semaine.

De même, le RMF appelle les responsables des Abattoirs à faire preuve de la plus grande rigueur dans l’organisation de l’abattage rituel, dans le respect de toutes les recommandations des autorités sanitaires.

Tout doit être mis en œuvre pour éviter que les lieux d’abattages deviennent des clusters pendant ces jours de l’Aïd.




Le RMF appelle également les responsables des lieux de culte à organiser la prière de l’Aïd dans le respect des règles de distanciation sociale, afin d’accueillir les fidèles dans les meilleures conditions possibles de sécurité sanitaire.

La capacité d’accueil étant réduite en cette période, il conviendrait de prévoir, si nécessaire, deux offices pour la prière de l’Aïd, espacés de quelques minutes.

Enfin, nous prions Dieu pour que la période à venir soit celle de la concorde sociale pour un meilleur « vivre ensemble » entre les différentes composantes de la communauté nationale.

Fait à Paris, le 21 Juillet 2020
Le Bureau du RMF




À lire aussi: