Construction d’une faculté pluridisciplinaire à Sidi Kacem

Enseignement supérieur: Sidi Kacem sera dotée d’une faculté pluridisciplinaire




La procédure administrative de création d’un noyau universitaire à Sidi Kacem est quasiment arrivée à son terme.




Une faculté pluridisciplinaire verra donc très prochainement le jour, pour le plus grand bonheur des nombreux étudiants originaires de Sidi Kacem et sa région.

Prévue sur une superficie de 23 hectares, la future faculté pluridisciplinaire de Sidi Kacem va bientôt devenir une réalité. Ainsi en a décidé le Conseil provincial de la ville qui vient d’avaliser ce projet et qui aurait déjà, selon le quotidien Al Akhbar du mercredi 22 juillet 2020, assuré une enveloppe de 100 millions de dirhams dédiée à la construction de cette infrastructure de formation supérieure.

L’adoption de cette décision par le Conseil provincial de Sidi Kacem est intervenue après que toutes les procédures administratives et juridiques ont été entièrement accomplies, surtout en ce qui concerne l’assiette foncière de 23 ha sur laquelle sera bâtie cette faculté, qui sera située à la sortie de la ville, dans la direction du site de Oualili.

Al Akhbar ajoute que le Conseil de la ville de Sidi Kacem compte incessamment lancer les premiers appels d’offres, qui concerneront surtout les fondations de base, l’éclairage public, l’assainissement, les espaces verts.




Pour ce qui est du projet académique que la future faculté pluridisciplinaire, son programme portera essentiellement sur les besoins socio-économiques de la région afin d’adapter les matières enseignées, les spécialités et la formation aux spécificités locales: gouvernance locale, industries agro-alimentaires et développement agricole, en plus des autres spécialités traditionnelles comme le droit, les Lettres et l’économie.

Cette faculté captera les centaines d’étudiants que fournissent chaque année les villes de Ouezzane, Sidi Slimane, Souk El Arbaa, et autres localités géographiquement proches de Sidi Kacem. Ce qui permettra d’alléger la pression sur l’Université Ibn Tofail de Kénitra, en particulier. D

’ailleurs, c’est cette dernière université qui a contribué financièrement à l’enveloppe dédiée à la faculté pluridisciplinaire de Sidi Kacem, qui sera chargée de lancer les appels d’offres concernant les volets architecturaux et de génie civil. Des appels d’offres qui ont été retardés par l’état d’urgence sanitaire instauré dans le royaume pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.