(Vidéo fr) Sortie de crise de Royal Air Maroc: les 3 pistes de l’ancien PDG de RAM

(Vidéo) Sortie de crise de Royal Air Maroc: les 3 pistes de Driss Benhima




Invité, mercredi 22 juillet, par la Chambre française de commerce au Maroc, Driss Benhima s’est prononcé sur l’avenir de Royal Air Maroc (RAM), compagnie qu’il a dirigée pendant des années. Les détails.




Driss Benhima, ancien ministre, et ancien PDG de RAM, était invité, mercredi 22 juillet, à la conférence inaugurale du lancement de l’application «My CFCIM», une plateforme dynamique de «relance d’affaires» créée par la Chambre de commerce française au Maroc.

Lors de son intervention, au cours de cette conférence, Driss Benhima s’est exprimé sur l’avenir de la compagnie aérienne nationale, et a mis en avant trois scénarios. Voici, selon lui, les trois moyens à même de préserver le pavillon national. Première solution, « il faut accepter de subventionner [la compagnie] chaque année.




Mais pas forcément en lui donnant de l’argent. Il suffit de réduire ce qu’on lui prend, et donc d’alléger sa fiscalité pour réduire ses charges ». Seconde solution, selon Driss Benhima, se mettre au low cost, et donc, suggère-t-il, « faisons une compagnie nationale low cost ».

Enfin, troisième et dernière solution, vendre la compagnie à un groupe, toutefois, précise ce haut commis de l’État, « en conservant le nom et le drapeau, mais il faudra accepter le fait qu’elle ne soit plus à nous. C’est déjà arrivé dans d’autres pays, ce n’est pas la fin du monde ».