L’intérêt que porte le Maroc à l’Amérique Latine ne cesse d’augmenter

L’intérêt que porte le Royaume du Maroc à l’Amérique Latine ne cesse de croître




L’intérêt que porte le Maroc à l’Amérique Latine ne cesse de croître à un rythme rapide et soutenu comme en témoigne la percée diplomatique majeure en faveur de la question de l’intégrité territoriale dans la région, a affirmé l’ambassadeur du Maroc au Guatemala, Tarik Louajri dans une tribune publiée par un média salvadorien.




“L’intérêt du Maroc pour l’Amérique latine a continué de croître au cours de cette année malgré les difficultés liées à l’expansion du coronavirus, comme en témoigne les échanges de visites, une coordination dans les forums internationaux sur les questions d’intérêt commun, le soutien réciproque aux candidats des deux parties à des postes au sein d’instances internationales et la consolidation de la coopération au niveau législatif et judiciaire”, a écrit le diplomate marocain dans cette tribune publiée par El Salvador.com à l’occasion de la Fête du Trône.

L’ambassadeur a souligné dans ce cadre l’adhésion récente du Royaume à la Communauté andine des Nations (CAN), en tant que membre observateur, qui s’ajoute à sa présence avec la même qualité au Parlacen, à Foprel, au SICA, au Parlatino et au Parlandino, espaces au sein desquels il maintient une activité et un dynamisme qui lui permettent de coordonner avec tous les pays membres.




Ceci en vue d’une coopération efficace permettant le développement et la prospérité des peuples des deux parties. M. Louajri a fait part de sa satisfaction de l’évolution des relations entre le Maroc et la République du Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Costa Rica et le Nicaragua, saluant les efforts des responsables des deux parties pour nouer des liens à la hauteur de leurs affinités culturelles et de leur l’histoire commune, ainsi que la préoccupation permanente face aux grands thèmes qui intéressent et affectent les deux parties.

En outre, l’ambassadeur de SM le Roi a mis en exergue le leadership du Souverain et sa vision futuriste et courageuse, à travers le lancement de grandes réformes visant à consolider davantage les institutions démocratiques en dotant le Royaume des mécanismes appropriés pour poursuivre, d’un pas ferme, son processus de modernisation qui le place comme puissance régionale tant économique que politique et diplomatique.




Ce leadership royal, écrit M. Louajri, s’est concrétisé d’abord au niveau national à travers la décision de SM le Roi de créer un Fonds spécial pour faire face aux répercussions sanitaires, économiques et sociales de la pandémie. Il s’est manifesté ensuite à l’échelle régionale à travers la proposition royale de lancer une initiative africaine conjointe dans le cadre d’une approche pragmatique orientée vers l’action, concrétisée par l’envoi d’aides médicales aux pays africains.

Mettant l’accent sur l’action de la diplomatie marocaine pour parvenir à des solutions appropriées à certains conflits régionaux qui interpellent la Communauté internationale, l’ambassadeur marocain a rappelé la contribution du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à deux vidéoconférences pour apporter des idées sensées et cohérentes sur la situation d’instabilité en Libye.




Il a souligné à cet égard, la création d’un groupe arabe restreint chargé d’élaborer une vision stratégique ouverte à toutes les parties pour rapprocher leurs points de vue en soulignant l’engagement continu du Maroc envers les pays arabes, la défense de leur souveraineté nationale et de leur intégrité territoriale.

Dans la région du Sahel, poursuit-il, le Royaume a toujours apporté sa collaboration efficace pour freiner les attaques des groupes terroristes dans cette région et continue de jouer le rôle qui lui est propre en tant qu’acteur principal dans la recherche d’un dénouement positif du conflit. Mettant en avant l’évolution positive que connaît la question de l’intégrité territoriale du Royaume, le diplomate marocain s’est félicité dans sa tribune dans le média salvadorien, de l’appui que continue de recevoir la proposition marocaine d’autonomie au niveau bilatéral et au sein des forums internationaux.




À lire aussi: