(Photos) distribution de l’aide marocaine aux victimes de l’explosion au port de Beyrouth

(Photos) distribution de l’aide alimentaire et médicale marocaine aux victimes de l’explosion au port de Beyrouth




Des aides alimentaires et médicales, issues des 430 tonnes de dons humanitaires envoyés par le Maroc au Liban sur hautes instructions du roi Mohammed VI, ont été distribuées vendredi 14 août au profit des familles touchées par l’explosion survenue dans le port de Beyrouth.




Distribuées en présence de l’ambassadeur du Maroc au Liban, M’hammed Grine, des responsables et représentants de la société civile libanaise, ces aides médicales et humanitaires comprennent des médicaments de premiers secours, des denrées alimentaires (conserves, légumineuses, lait en poudre, huile, sucre, farine), des tentes pour héberger les victimes et des couvertures.

Ces aides, envoyées sous l’égide de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, comprennent également du matériel médical pour la prévention du Covid-19, dont des masques de protection, des visières, des blouses, et du gel hydroalcoolique.

L’ambassadeur du Royaume à Beyrouth a rappelé que ces aides médicales et humanitaires visent à soutenir le peuple libanais affecté par les répercussions de l’explosion dévastatrice qui a secoué le port de la capitale libanaise.




Dans une déclaration à la MAP, le diplomate a souligné que ce geste royal envers le peuple libanais vient exprimer la solidarité du Maroc avec le peuple libanais frère et soulager sa douleur à la suite de la tragique explosion.

Ce don, venu en réponse à l’appel de détresse lancé par le Liban, a été très apprécié par le peuple libanais de par la quantité et la qualité de l’aide marocaine, a indiqué l’ambassadeur, notant que l’opération de distribution se déroule dans de bonnes conditions.

Le roi Mohammed VI avait donné ses hautes instructions pour l’envoi d’une aide médicale et humanitaire d’urgence à la République libanaise après l’explosion survenue dans le port de Beyrouth. Le souverain avait également donné ses hautes instructions pour le déploiement d’un hôpital militaire de campagne.




Ceci dans le but de fournir des prestations médicales aux personnes blessées dans l’explosion. Cet hôpital de campagne est composé de 150 personnes, dont 45 médecins de diverses spécialités (réanimateurs, chirurgiens, traumatologues, ORL, ophtalmologues, traitement des brûlés, neurochirurgiens, pédiatres, pharmacien), ainsi que des infirmiers spécialisés et des éléments de soutien.

L’installation abrite un bloc opératoire, des unités d’hospitalisation, de radiologie et de stérilisation, un laboratoire, une pharmacie et des installations sanitaires, administratives et logistiques.

Au moins 171 personnes ont été tuées et près de 6.000 autres blessées dans l’explosion survenue dans le port de Beyrouth, alors que des dizaines d’autres sont toujours portées disparues.