(Vidéo) Essais du vaccin anti-covid-19: accords entre le Maroc et un laboratoire chinois

Le Maroc conclut 2 accords avec le laboratoire chinois CNBG en matière d’essais cliniques du vaccin anti-covid-19




Le Maroc et le laboratoire chinois CNBG ont conclu, jeudi 20 août à Rabat, deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19.




Les deux accords ont été signés via vidéo-conférence, simultanément à Rabat et à Pékin par, côté marocain, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb, et, côté chinois, par les responsables du groupe « Sinopharm CNBG » (China National Biotec Group Company Limited), en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.
Ces accords viennent « consolider et étoffer » la dynamique de coopération entre Rabat et Pékin, avec « une dimension de coopération nouvelle et prometteuse », a indiqué M. Bourita dans une allocution à cette occasion. « Nous traçons aujourd’hui les contours d’une relation pionnière et visionnaire (…) en ouvrant la voie à une présence stratégique de SINOPHARM au Maroc », a-t-il poursuivi.




Il a ajouté que les accords signés consacrent une coopération à trois volets, à savoir « le premier volet concerne la coopération en matière d’essais cliniques de Phase III du vaccin anti-Covid-19. Nous avons, effectivement, décidé de mener ensemble ces essais cliniques multicentriques du vaccin, dans une première sans précédent dans l’histoire du Maroc ».
Le ministre a fait savoir que le deuxième volet porte sur une coopération globale alors que « le troisième volet concerne une volonté de transcender nos deux seuls pays, pour s’ouvrir au Sud et au Nord ». « C’est ainsi que nous traduisons (…) notre engagement pour que le futur vaccin contre la Covid-19 soit accessible à tous, en particulier le continent africain », a-t-il souligné.




M. Bourita a tenu à mettre en exergue le partenariat stratégique, conclu en mai 2016 à Pékin, par le roi Mohammed VI et le Président Xi Jinping, qui a marqué un saut qualitatif dans les relations sino-marocaines. La coopération très étroite « qui n’a failli à aucun moment », même au plus fort de la pandémie, en est la démonstration au quotidien, a-t-il fait remarquer.
Il a relevé que le Maroc et la Chine ont fait le choix de « faire front, activement et solidairement, face à ce défi unique dans l’histoire de l’humanité ». Rappelant que l’amitié sino-marocaine authentique et ancienne, M. Bourita a souligné que « notre confiance dans le sérieux et la fiabilité de l’expertise chinoise, est totale ». Cette amitié, s’est traduite par « une coopération concrète et fructueuse ».




Cette coopération a été de toute première importance pour accompagner la réponse marocaine à la pandémie du Covid-19, a souligné M. Bourita, rappelant que dès le début de la pandémie, le Maroc a fait le choix de se tourner vers la Chine, « en partenaire privilégié, dans cette épreuve difficile ». « Et le Maroc a eu raison dans ce choix. Car, le soutien de la Chine ne s’est jamais démenti. Il a été précieux, efficace et généreux », a-t-il dit. Le Maroc, a ajouté le ministre, a été « loyal et constant.
À chacune des étapes de la pandémie, il a réaffirmé son attachement à la coopération avec son partenaire chinois ». Ces accords ont été signés en présence du Président-Directeur Général du Groupe BMCE Bank of Africa, Othman Benjelloun, la Présidente-Directrice Générale de SOTHEMA, Lamia Tazi ainsi que du chargé d’Affaires à l’Ambassade de Chine à Rabat, Juan Mao.









À lire aussi:

(Vidéo) Le Maroc participera à des essais relatifs à la maladie de la Covid-19






(Vidéo) Poutine: la Russie a développé le 1er vaccin contre la Covid-19