Covid-19 au Maroc: l’inconscience et le relâchement des citoyens pointés du doigt

Covid-19 au royaume du Maroc: les experts déplorent l’inconscience et le relâchement des citoyens




Le relâchement des citoyens, qui respectent de moins en moins les règles sanitaires, n’est pas étranger à la montée vertigineuse du nombre de cas de contamination à la Covid-19. Le constat dressé par les experts est alarmant.




Le relâchement inconscient des citoyens et le foisonnement d’inquiétantes théories du complot favorisent la propagation de l’épidémie de Covid-19, qui prend une ampleur alarmante.

En effet, nous assistons à une montée vertigineuse du nombre d’infections et de décès, ainsi que du nombre de cas critiques admis en soins intensifs. Durant ces dernières semaines, le nombre de contaminations a atteint un taux d’incidence cumulé de 4,2 cas pour 100.000 habitants.

Quant au taux de mortalité, il a atteint 1,7%, tandis que le nombre de cas critiques a culminé à 166 durant les dernières vingt-quatre heures, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce mardi 25 août. En cause, le relâchement des citoyens, qui respectent de moins en moins les mesures préventives.




«La responsabilité incombe à une large frange de la population», fait ainsi remarquer Abdellatif Kiday, psychologue et doyen de la faculté des sciences de l’Education.

Dans une déclaration au quotidien, il affirme que l’ignorance, les comportements irrationnels, les rumeurs et certaines croyances alimentent la théorie du complot parmi la population, «alors que le taux de contamination a atteint 127.5 pour 100.000 habitants dans certaines régions».

Le même constat est dressé par Nabil Chakouh, professeur de psychologie à la faculté Ibn Tofail de Kénitra. Il s’agit donc, pour remédier à cette situation, de renforcer la communication avec la population, pour une meilleure sensibilisation des citoyens et afin de rompre avec les fausses croyances entretenues autour de la Covid-19, affirme pour sa part Hamza Chiniou, professeur à la faculté des sciences de l’Education.




Et de souligner la nécessité de respecter les mesures préventives qui avaient, jusqu’ici, prouvé leur efficacité. D’ailleurs, poursuit Al Ahdath, les autorités compétentes ne cessent d’appeler les citoyens au respect de ces mesures, qui restent le meilleur moyen de contrer la montée vertigineuse des cas de nouveau coronavirus.

À l’échelle du pays, au plus haut sommet de l’État, le Roi, dans son discours adressé à la Nation à l’occasion du 67ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, avait appelé à une conduite civique et responsable face à l’épidémie, rappelle d’ailleurs le quotidien.

«À défaut d’un respect rigoureux et responsable des consignes sanitaires, le nombre de contaminations et de décès ira crescendo. Alors, malgré les efforts importants des pouvoirs publics et du secteur de la santé, les hôpitaux ne seront plus en mesure de faire face à la pandémie», avait déclaré le roi dans son discours.