Casablanca: des amendes pour avoir mangé sans porter un masque

Casablanca: quand manger sans masque devient passible d’une méchante amende




Hier, jeudi 27 août, les clients d’un restaurant huppé de la côte casablancaise ont été verbalisés pour non-port du masque alors qu’ils étaient attablés, en train de dîner. Prévention ou excès de zèle? La question se pose.




Les clients d’un restaurant huppé de Casablanca, à savoir Le Cabestan, ont été surpris de voir les autorités intervenir pour les verbaliser en plein cœur du restaurant où ils étaient attablés, en train de dîner.

«Les autorités nous demandent nos cartes d’identités, à ma femme et moi, en plein restaurant alors que nous sommes en train de manger, pour nous mettre une amende de 600 dirhams pour non port du masque», déclare, stupéfait, un client sur son compte Facebook.

Avant de décrire l’attitude agressive des agents d’autorité, qui ont menacé de l’emmener au poste s’il refusait d’obtempérer. Cette scène a provoqué l’incompréhension et la colère des clients, qui se demandent comment on peut se nourrir, tout en portant un masque?




Voilà qui souligne le caractère absurde de cette intervention des forces de l’ordre. Une situation d’autant plus absurde que si le restaurant est ouvert, et accueille des clients, c’est qu’il y a été préalablement autorisé par les autorités compétentes.

En réaction, le restaurateur a décidé de dédommager ses clients, une vingtaine au total, tous ayant été «victimes» de cette absurdité.

Pendant que le nombre de cas positifs au coronavirus connaît une augmentation fulgurante, et que la majorité des autorités du pays sont mobilisées et se déploient en nombre dans plusieurs quartiers de nos villes pour endiguer la pandémie, une minorité d’entre eux ont cru bon de s’en prendre à certains citoyens, pour faire de l’excès de zèle.