Marrakech: les festivités d’Achoura interdites

Marrakech: interdiction des festivités d’Achoura




Les autorités de la wilaya de Marrakech ont décidé, vendredi, l’interdiction des différentes festivités célébrant Achoura et ce, dans le cadre des mesures de prévention sanitaire visant à endiguer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).




Cette décision interdit toutes les festivités organisées durant Achoura 1442 H au niveau de la préfecture, notamment les feux de camps (chouala), les pétards, les visites aux cimetières et les rassemblements dans les quartiers.
Par ailleurs, les autorités locales et les services sécuritaires, avec le concours des acteurs de la société civile, ont intensifié les campagnes de sensibilisation et de conscientisation quant au danger de la propagation du nouveau coronavirus, mettant en garde contre les dangers que peut engendrer tout manquement au respect des mesures de prévention sanitaire.




À cet égard, les autorités compétentes se sont mobilisées pour réprimander les contrevenants, à cause justement de certains comportements liés aux festivités d’Achoura, qui représentent une violation des mesures de prévention mises en place dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.
À cette occasion, les autorités locales exhortent les citoyens à observer scrupuleusement les mesures de prévention sanitaire en respectant la distanciation physique, portant correctement le masque de protection, et en évitant tout rassemblement ou déplacement inutiles.




À savoir: Achoura commémore le jour où Allah a sauvé Moussa (Moïse) du Pharaon et de ses disciples. Le prophète Mohammed (ﷺ) pratiquait le jeûne le jour de Achoura et a recommandé de jeuner aussi le jour d’avant. Jeûne, visites aux cimetières, feux de camps (chouala), brûler des pneus, pétards, rassemblements dans les quartiers, etc. La  commémoration de Achoura prend de nos jours diverses formes.