Achoura : 157 interpellations pour vandalisme et résistance aux forces publiques

Achoura : 157 interpellations pour vandalisme et résistance aux forces publiques




Achoura : interpellation de 157 individus pour implication présumée dans des actes de vandalisme et de résistance aux forces publiques




Les opérations sécuritaires menées par les services de sécurité au niveau national, dans la nuit de samedi à dimanche, dans le cadre de la mise en application des mesures d’interdiction des rassemblements sur la voie publique relatives à la célébration des festivités d’Achoura, ont permis l’interpellation de 157 individus, dont des mineurs, pour leur implication présumée dans des actes de vandalisme, de jets de pierres, de résistance aux éléments des forces publiques et d’incendie de pneus sur la voie publique.

Lors de ces opérations, 17 fonctionnaires de police et 11 membres des forces publiques ont été blessés.




Des blessures par des jets de pierres et des pétards, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant état de dégâts matériels, de la destruction des pare-brise de huit véhicules des services de la sûreté nationale et de deux voitures des autorités locales, ainsi que de dégâts matériels au niveau de plusieurs voitures et biens privés.

Les opérations sécuritaires proactives ont permis la saisie de dizaines de pneus et de près de 1.000 feux d’artifice et de pétards destinés à cette célébration, ajoute la même source. Les mis en cause majeurs ont été placés en garde à vue.




Quant aux mineurs, ils ont été placés sous surveillance à la disposition de l’enquête menée par la Police judiciaire sous la supervision des parquets compétents afin de déterminer les actes criminels qui leur sont reprochés, conclut le communiqué.

À savoir: Achoura commémore le jour où Allah a sauvé Moussa (Moïse) du Pharaon et de ses disciples. Le prophète Mohammed (ﷺ) pratiquait le jeûne le jour de Achoura et il est recommandé de jeûner aussi le jour d’avant. Jeûne, visites aux cimetières, feux de camps (chouala), brûler des pneus, pétards, rassemblements dans les quartiers, etc. La commémoration de Achoura prend de nos jours diverses formes.