La récession au Maroc sera pire que prévu en 2020

La récession au royaume du Maroc sera pire que prévu en 2020




Alors que le Centre marocain de conjoncture (CMC) tablait sur une contraction de la croissance nationale de −3,2% en 2020, elle devrait s’établir à −6,2%.




Selon les nouvelles prévisions du CMC, la baisse du PIB (décroissance) s’établit à −6,2% pour l’année en cours. 
Une prévision de récession plus sévère que celles du gouvernement inscrite dans le projet de loi de finances rectificative (−5%), de la Banque centrale (−5,2%), de la Banque mondiale (−4%) et du Haut-Commissariat au Plan (−5,8%). Cette révision à la baisse de la prévision de croissance de l’économie marocaine s’explique par trois éléments :
– l’évolution inquiétante de la situation épidémiologique au niveau mondial
– l’exacerbation de la récession de l’économie mondiale




– la loi de finances rectificative 2020 (LFR)
Ce dernier élément a été largement analysé par les économistes du CMC. « En de similaires fortes récessions, la politique budgétaire devrait être ponctuellement audacieuse pour réparer en partie les dégâts causés par la pandémie du nouveau coronavirus au tissu économique national et apporter un fort appui à la demande finale qui souffre péniblement », estiment-ils. 
Pour eux, l’État, à travers ce projet de loi de finances rectificative, s’est délesté du rôle économique qui lui est dévolu en pareille récession.