Accord Israël-Émirats Arabes Unis: Donald Trump nommé pour le prix Nobel de la paix

Accord Israël-Émirats Arabes Unis: Le président américain Trump nommé pour le prix Nobel de la paix




La négociation qui a abouti à l’accord de normalisation historique entre Israël et les Emirats Arabes Unis ayant été orchestrée par Donald Trump, celui-ci a été nommé pour le prix Nobel de la paix 2021.





Cette nomination est le fait de Christian Tybring-Gjedde, qui dirige la délégation norvégienne auprès de l’OTAN et qui explique ce choix à Fox News: «pour son mérite, je pense qu’il a fait plus d’efforts pour instaurer la paix entre les nations que la plupart des autres nommés pour le prix de la paix».

Dans sa lettre de nomination au Comité Nobel, celui-ci explique par ailleurs que «comme on s’attend à ce que d’autres pays du Moyen-Orient suivent les traces des Émirats Arabes Unis, cet accord pourrait changer la donne et transformer le Moyen-Orient en une région de coopération et prospérité ».




Mais la normalisation entre Israël et les Emirats arabes unis n’est pas le seul fait d’armes du président américain salué par le législateur norvégien qui loue également dans cette même lettre le rôle majeur joué par Trump dans la création de nouvelles dynamiques dans d’autres conflits de longue date, à l’instar de ceux qui opposent le Cachemire, l’Inde et le Pakistan, ou encore le conflit entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Le média Times of Israël rappelle par ailleurs que «Oman, Bahreïn, le Maroc et l’Arabie Saoudite font partie des pays qu’Israël et les Etats-Unis espèrent pouvoir suivre les Émirats Arabes Unis dans l’établissement de relations diplomatiques avec l’Etat juif».




Si Tybring-Gjedde, membre d’un parti populiste norvégien à tendance conservatrice, avait déjà nommé Trump pour le même prix en 2018 après que le président américain ait tenu un sommet avec le dictateur nord-coréen Kin Jong Un, celui-ci explique ne pas être pour autant fan du président américain et se défie de vouloir s’attirer les faveurs de Trump.

«Je ne suis pas un grand partisan de Trump. Le comité devrait examiner les faits et le juger sur les faits -pas sur la façon dont il se comporte parfois», a-t-il ainsi expliqué à Fox News. «Les personnes qui ont reçu le prix de la paix ces dernières années ont fait beaucoup moins que Donald Trump. Par exemple, Barack Obama n’a rien fait» juge-t-il, visiblement peu convaincu par ce prix remis à l’ex-président américain en 2009.




C’était seulement 263 jours après sa prise de pouvoir, pour ses «efforts extraordinaires pour renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples». Barack Obama n’est pas le seul président américain à avoir remporté ce prestigieux prix. Parmi ses prédécesseurs, Roosevelt le reçut en 1906, Wilson en 1920 et Jimmy Carter en 2002.

S’agissant de ce dernier, Christian Tybring-Gjedde n’hésite pas à souligner sa politique ressemblante à celle de Donald Trump, pour avoir évité d’entraîner son pays dans un conflit armé. Le Lauréat du prix Nobel de la paix sera désigné en octobre 2021, après avoir été sélectionné par un comité de cinq membres, désignés par le parlement norvégien.