Un institut américain prévoit un retour au confinement général au Maroc

Covid-19 au royaume du Maroc: un institut américain prévoit un retour au confinement général




Un institut américain d’études de santé, relevant de l’Université de Washington, brosse un tableau noir de l’évolution de la pandémie au Maroc et estime que le Royaume s’achemine vers une aggravation de la pandémie. Un reconfinement généralisé d’ici à 2021 est même envisagé.




Cette étude se base sur cinq indicateurs qui sont: le nombre global de décès, le bilan quotidien des décès, le bilan des infections, le nombre de tests administrés, les capacités des hôpitaux marocains et le degré de respect des mesures préventives (port de masques, distanciation physique).
L’Institute for Health Metrics and Evaluation estime que le nombre de décès va exploser dans les trois mois à venir jusqu’à atteindre 1.000 morts quotidiens d’ici à fin décembre, avant une décrue prévue à partir de janvier. Selon ce scénario basé sur le non-respect des mesures de protection sanitaire, on prévoit jusqu’à 300.000 contaminations début décembre.




À la lumière de ces prévisions pour le moins alarmistes, le Maroc aurait besoin de plus de 37.843 lits d’hôpitaux dont 8.000 lits de réanimation équipés de 6.700 respirateurs. Or on sait qu’actuellement, le Royaume a annoncé disposer de 20.000 lits dont 1.200 de réanimation, chiffres mis en doute par l’étude qui indique que le Royaume ne dispose que de 660 lits de réanimation.
Pour les chercheurs de cet institut, le taux de port du masque se limiterait à 53% de la population, comparé au taux souhaitable qui est de 95%, et la mobilité sociale a fortement repris après la levée du confinement qui avait limité cette mobilité à -73%.