Affaire Adnane: La toile en émoi, appels à l’application de la peine de mort

Affaire Adnane: La toile en émoi, appels à l’application de la peine de mort




Le viol et meurtre du petit Adnane de Tanger, dont le corps a été retrouvé dans la nuit de vendredi à samedi, a provoqué une vague d’indignation et d’émoi au Maroc, dès samedi matin.





Les Marocains se sont réveillés ce début de weekend sur une triste nouvelle liée à l’affaire de la disparition d’Adnane. La DGSN vient de publier un communiqué expliquant les premiers détails relatifs à cette affaire.

Il s’agit d’un acte de pédophilie et d’homicide volontaire, le suspect âgé de 24 ans aurait violé, tué et enterré le corps du jeune garçon de 11 ans, le tout, dans le même quartier où tous deux résident, le même jour de l’enlèvement, apprend-on.

Choqués, les internautes ont exprimé leur tristesse face à cette nouvelle macabre. Voici quelques réactions à chaud:

« Je me réveille et je lis la nouvelle au sujet du petit Adnane. Quel drame. Faites gaffe à vos gosses. Le monde est plein de malades mentaux« , peut-on lire sur un tweet appelant les marocains à être plus vigilants.






« J’ai mal au coeur pour le petit Adnane, Allah y rahmo (que dieu l’ai en sa sainte miséricorde) et aide sa famille à passer cette épreuve, je suis sous le choc des atrocités que l’être humain est capable de faire » a écrit une internaute.

« Repose en paix petit Adnane, tu es une victime de ce qui se fait de pire dans la race humaine. Il est temps pour toi de rejoindre les anges où ton repos sera paisible. En tant que père je n’ose imaginer la douleur des parents, on ne peut que prier pour eux« , a tweeté un père de famille.






« Des fleurs et obligé de penser au petit Adnane et sa famille . Que Dieu prenne soin de son âme. » a tweeté un internaute assortissant ces mots de photos de roses en la mémoire du jeune garçon.

« إِنَّا لِلَّٰهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ (Nous sommes à Dieu et nous lui retournons, ndlr) Adnane, le petit tangerois de 10 ans qui avait disparu et que tout le Maroc cherchait a été découvert il y’a quelques heures sans vie, violé et dans un état abominable…. Le coeur en miette pour ce petit vraiment je hais ce monde« , a déclaré une femme sur Twitter.






Outre les messages de soutien, d’autres messages plus virulents et ou inquisiteurs ont été publiés, notamment rouvrant le débat sur la peine de mort ou encore se demandant pourquoi l’affaire a-t-elle traîné pendant une semaine alors que tout s’est passé dans un seul et même quartier.

« Tu ne peux pas t’empêcher de voir ton fils dans la photo du petit ange Adnane. J’ai envie que son bourreau souffre. De toutes les manières. Tous les jours. Tant qu’il sera en vie. », peut-on lire dans un tweet.

« J’ai le sentiment qu’on a trop traîné les pieds dans l’affaire du garçon de Tanger. Images de vidéo surveillance étaient disponibles le soir même ils ont mis une semaine avec tout l’arsenal tberguig qu’on a sur un type qui habite le même quartier« , s’est demandé un internaute faisant référence au phénomène du « tberguig » (épier les gens et colporter des rumeurs, ndlr) au Maroc.






« Qui est le tueur de Adnane? Pourquoi a-t-il fait ça? Comment prévenir ce genre de choses pour des enfants? Aurions-nous pu voir ça venir? Adnane devait-il ne pas sortir dans son quartier pour faire une simple course? Mais comment ces tueurs en arrivent à ça?« , a écrit un internaute demandant plus d’explications sur l’affaire.

Les Marocains restent dans l’attente des détails de l’affaire du viol et meurtre du petit garçon, kidnappé à 15 heures en plein jour dans son propre quartier. Ils veulent savoir si le présumé coupable connaissait sa victime? S’il a fait d’autres victimes dans le quartier ou ailleurs? Comment est-il possible que personne dans le quartier n’ait rien vu, rien entendu? Comment le présumé coupable a-t-il réussi à se débarrasser du corps de la victime et l’enterrer dans un parc du même quartier sans que personne ne s’en aperçoive?…