Fès: un SMS pour payer son stationnement sur la voie publique

Un SMS pour payer son stationnement sur la voie publique à Fès




Le stationnement sur la voie publique: il faut d’abord trouver une place, ce qui n’est pas évident. Il faut ensuite avoir suffisamment de monnaie sur soi pour alimenter l’horodateur. Mieux vaut ne jamais tabler sur l’absence de l’agent verbalisateur, au vu de l’intensification des contrôles… À Fès, une solution facilitera grandement la vie des utilisateurs: le paiement par SMS.




À compter du mois prochain, le projet sera opérationnel à l’aide de bornes interactives mises en place par la Société de Développement Local (SDL) en charge du secteur du stationnement à Fès.

Ce dispositif sera, d’abord, mis en œuvre au niveau des arrondissements d’Agdal et Saïss.

Il s’agira ainsi d’un service prépayé géré par SMS et par une application; l’automobiliste ne paiera que pour la durée réelle du stationnement qu’il gérera à travers son GSM.

Concrètement, aucun horodateur ne sera installé à Fès, mais plutôt des bornes interactives. Face aux infractions et comme mesure de « sanction », la commune de Fès écarte l’option des sabots et optera plutôt pour une technologie de pointe en mettant en place un système de RFID (Radio Fréquence Identification).




Mais aussi de NFC (Communication en champ proche). Les automobilistes pourront régulariser leur situation en payant 2 DH pour chaque heure de retard dans un délai ne dépassant pas les 48 heures.

Au delà du délai accordé, le montant de la pénalité sera multiplié par 50.

Notons que les deux technologies précitées mises en place par la SDL permettront aux automobilistes de créditer à l’avance leurs cartes de stationnement magnétiques, les recharger via l’application ou mieux encore prolonger ou réduire la durée du stationnement.

L’application permettra ainsi aux usagers d’acheter des tickets en ligne et de trouver la place de stationnement qui leur convient ; les gardiens des parkings non assermentés ne seront donc pas en mesure d’exercer.




Seuls les gardiens ayant signé des contrats avec la commune seront autorisés à le faire. Pour rappel, ce projet visant à faciliter la vie aux automobilistes a été approuvé en session ordinaire du conseil communal, en octobre 2018.

En attendant, la SDL envisage la construction et l’exploitation d’un parking de deux étages en sous-sol sur la place Florence, au centre-ville.

D’une capacité d’environ 500 places, l’édifice nécessitera un investissement de 74 millions de DH.

La SDL prévoit une redevance annuelle à hauteur de 8 millions de dirhams et 51 % des bénéfices profitera à la commune, un montant qui variera à titre annuel en fonction des places utilisées et des espaces exploités.