Belgique: des marocains d’Anvers ont blanchi plusieurs millions d’euros au Maroc

Une famille d’Anvers a blanchi plusieurs millions d’euros au royaume du Maroc




Neuf membres d’une même famille marocaine ont comparu jeudi devant le juge d’instruction près le tribunal d’Anvers en Belgique. On leur reproche d’avoir blanchi des millions d’euros dans des projets immobiliers en Europe et au Maroc.




Trafiquants et professionnels du blanchiment, les prévenus, âgés de 33 à 63 ans, sont poursuivis pour trafic de drogue, blanchiment d’argent, constitution d’un réseau criminel, traite d’êtres humains et exploitation sexuelle. 

Lors de l’instruction du dossier, il s’est avéré que les deux chefs, Abdelhakim D. et son frère Mustapha D., âgés respectivement de 63 et 61 ans, étaient des trafiquants très actifs à Borgerhout.

Ils y occupaient un logement social, tout en continuant de bénéficier des allocations chômage.




Deux autres prévenus prêtaient main forte aux principaux mis en cause, rapporte la presse locale, notamment le fils d’Abdelhakim, un jeune homme de 33 ans, et sa sœur de 48 ans.

Celle-ci était chargée de la gestion des biens immobiliers de la famille à Al Hoceima, Imzouren et Fès. Le procureur général a requis 8 ans de prison ferme et une amende de 8 000 euros pour chacun des membres du réseau criminel.

En attendant le verdict définitif, le juge d’instruction a ordonné la saisie de l’ensemble des biens immobiliers en Belgique.