ONU: rapport du Maroc et de la Suisse sur le renforcement des Organes des Traités des droits de l’Homme

Le royaume du Maroc et la Suisse soumettent leur rapport sur le renforcement des Organes des Traités des droits de l’Homme de l’ONU




L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, et l’ambassadeur de Suisse, Pascale Baeriswyl, viennent de soumettre au président de l’Assemblée générale des Nations-Unies, Tijjani Muhammad-Bande, le rapport de leur co-facilitation du processus de renforcement des Organes des Traités des droits de l’Homme.

Pascale Baeriswyl et Omar Hilale





Dans la lettre transmissive du rapport au président de l’Assemblée générale, les ambassadeurs Hilale et Beariswyl ont souligné qu’ils ont reflété tous les points de vue exprimés au cours du processus de consultation qu’ils ont mené, tant à New York qu’à Genève.

Dans ce contexte, ils ont relevé, que les principes de l’inclusivité et la transparence ont imprégné ce processus. Dans leurs conclusions et recommandations, les ambassadeurs Hilale et Beariswyl ont indiqué qu’un processus de suivi s’impose pour atteindre l’objectif de renforcement et d’amélioration du fonctionnement du système des organes des traités des droits de l’Homme.




Ceci avec l’objectif final de parvenir à un résultat consensuel. La soumission de ce rapport intervient après la réunion de clôture de ce processus que les ambassadeurs Hilale et Beariswyl ont co-présidé, vendredi dernier, durant laquelle ils ont présenté les grandes lignes dudit document.

Lors de cette réunion, le président de l’Assemblée générale a salué la manière dont le Maroc et la Suisse ont géré ce processus, félicitant les deux ambassadeurs pour les efforts fournis et la transparence et l’inclusivité qui ont caractérisé le processus.




Tous les intervenants durant cette réunion ont salué le leadership et l’engagement du Maroc et de la Suisse durant ce processus.

Ce rapport représente le couronnement de six mois de travail de réflexion, d’analyse et de consultations sur les voies et moyens de renforcement des Organes des Traités des droits de l’Homme, qui représentent un des piliers du système onusien de promotion et de protection des droits de l’Homme.

Il incarne, en outre, une collaboration fructueuse et une coopération étroite entre les diplomaties marocaine et helvétique sur un dossier de grande importance pour les Nations Unies.