Le ministre de la Justice concrétise les consignes de préférence nationale pour les marchés publics

Le ministre de la Justice concrétise les consignes de préférence nationale pour les marchés publics




Le ministre de la Justice a diffusé une circulaire auprès des responsables provinciaux de ce département pour concrétiser les nouvelles consignes concernant la préférence nationale en matière de marchés publics.




Des consignes viennent d’être données aux responsables locaux et provinciaux du ministère de la Justice pour concrétiser le choix de la préférence nationale lors de la passation de marchés, toutes sortes de prestations confondues.
Dans une circulaire signée par Mohamed Benabdelkader et adressée aux diverses représentations de son département, le ministre appelle ses services à privilégier, lors du lancement d’appels d’offres, les entreprises, les coopératives, les conglomérats de coopératives et les auto-entrepreneurs nationaux.




Le même principe de préférence nationale doit être observé lors de l’acquisition des divers produits dont l’administration de la justice a besoin, souligne cette circulaire qui fait écho à celle de Saâd-Eddine El Othmani, chef du gouvernement, diffusée le 10 septembre.
Sur un autre registre, le ministre de la Justice a appelé ses services à vérifier que les prestataires auxquels ils ont recours soient en conformité avec les législations nationales: déclaration de leurs salariés à la CNSS et le paiement du SMIG.




À lire aussi:

Marchés publics: la préférence nationale entre officiellement en vigueur au Maroc