Tests au Maroc du vaccin anti-covid-19: de nombreux volontaires de l'armée et des sécuritaires

Tests au royaume. du Maroc du vaccin anti-covid-19: de nombreux volontaires de l’armée et des sécuritaires




Les éléments des FAR, des forces auxiliaires, de la gendarmerie royale, de la police et des autres services sécuritaires ont été les premiers à se porter volontaires pour les tests du vaccin anti-Covid. Le nombre des volontaires a atteint plus de six fois l’effectif demandé.




Les forces armées (FAR), les forces auxiliaires, la gendarmerie royale, la direction générale de la sécurité nationale (DGSN) et les autres services sécuritaires et de renseignement militaires et civiles sont les premiers à répondre à l’appel de la nation, chaque fois qu’elle le demande.
En effet, dès que la liste a été ouverte pour l’inscription des volontaires pour les tests du vaccin anti-Covid-19, les éléments des différents départements de l’État-major général des FAR et des services sécuritaires ont fait montre d’un sens élevé du devoir et du sacrifice. Bien plus, le nombre de volontaires représentait plus de six fois l’effectif demandé par les autorités sanitaires compétentes.




C’est ce que rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce mardi 22 septembre. Par ce sacrifice, ils ont ainsi poursuivi leur mission dans la lutte contre le nouveau coronavirus Covid-19, aussi bien sur le plan médical que sécuritaire. Ceci, fait remarquer le quotidien, au moment où certaines parties, non expressément nommées et qui mettaient à profit cette conjoncture pandémique pour bénéficier d’indemnités, n’ont pas réagi.
Par ailleurs, rappelle le quotidien, les essais cliniques se déroulent au Maroc, sur la base des accords conclus entre Rabat et Pékin. Ces accords ont été signés via vidéo conférence, simultanément à Rabat et à Pékin par, côté marocain, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb.




Et, côté chinois, les responsables du groupe «Sinopharm CNBG» (China National Biotec Group Company Limited), en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, du ministre de l’Économie, des finances et de la réforme administrative, Mohamed Benchaâboun, du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit et du secrétaire d’État à l’Intérieur, Noureddine Botayeb. Depuis l’apparition de l’épidémie, la Chine et le Maroc ont entamé une coopération étroite et fructueuse.
À ce propos, la Chine a fait part de sa disponibilité à accompagner le Maroc dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus, ainsi que dans sa volonté de reprendre la production du vaccin.