France: Le studio d'un marocain squatté et dévasté en son absence

France: Le studio d’un marocain squatté et dévasté en son absence




Saïd, 77 ans, un Marocain résidant à Saint-Herblain, près de Nantes vit aujourd’hui comme un SDF après son retour d’un voyage au Maroc.




Des squatteurs ont mis à sac l’appartement du septuagénaire. Sa fille lui épargne les souffrances qu’il pourrait endurer en voyant l’état dans lequel se trouve son studio. Il est « fatigué, et se bat contre un cancer », confie-t-elle à Ouest France.
Des squatteurs ont profité de son absence pour occuper illégalement puis saccager l’appartement dans lequel il réside depuis 50 ans. Le septuagénaire était parti au Maroc « comme il en fait régulièrement ». 
Elle s’est rendue sur place. Il y a des sacs-poubelles partout, déchets et papiers gras sur le sol.




Mais aussi des canettes de bière ici ou là, restes de repas, conserves…le constant est désolant. « Ils ont également volé des meubles, la télé, des matelas, une guitare, même des vêtements de mon père », s’indigne la jeune femme.
« Mais ils ont oublié l’objet qui avait peut-être le plus de valeur », observe-t-elle. Il s’agit d’un vieux poste radio de marque Radiola que son père écoute depuis le début des années 80.
Elle se demande pourquoi l’appartement de son père, un locataire qui « a toujours payé son loyer, a été saccagé. 




Son père n’a jamais eu la moindre dette ». Elle se désole également qu’il ne puisse plus profiter de son studio dont le loyer est fixé à « un peu plus de 300 € ».
Une porte anti-squat a été installée afin d’éviter de nouvelles intrusions. Valéry Bolo, directeur de la politique sociale chez Harmonie promet de « trouver une solution de relogement » au locataire.
En attendant que tout rentre dans l’ordre, Saïd est devenu « un SDF » qui vit chez sa fille. « Il est bien chez moi, mais il veut vivre chez lui. Il le mérite quand même », laisse-t elle entendre.