Égypte: la fête juive du rabbin marocain Yaakov Abuhatzeira a été interdite

L’Égypte interdit la fête juive du rabbin marocain Yaakov Abuhatzeira




En Égypte, la Cour administrative suprême a confirmé la décision du tribunal administratif d’Alexandrie relative à l’interdiction de la célébration annuelle juive en l’honneur du rabbin marocain du 19ème siècle, Yaakov Abuhatzeira.




Avant de se prononcer, la Cour a examiné et rejeté un appel du gouvernement égyptien contestant cette décision de 2014 portant interdiction de la fête juive du rabbin marocain. À l’époque, la décision avait soulevé de vives polémiques.

Puisque le festival d’Abuhatzeira draine des centaines de pèlerins juifs venus de tout le Moyen-Orient, d’Israël et du Maroc, chaque année. Ceux-ci se recueillent sur la tombe d’Abou Hassira dans la ville de Damanhur.




C’est dans le Delta du Nil, là où le rabbin a été enterré en 1879. Outre l’interdiction du festival, le tribunal administratif d’Alexandrie avait ordonné le retrait du sanctuaire de la liste des sites du patrimoine copte et islamique d’Égypte.

La décision avait été prise suite aux rapports et aux plaintes au sujet de consommation d’alcool et d’autres boissons alcoolisées par les résidents.




Toujours en 2014, le tribunal administratif d’Alexandrie avait rejeté une demande de transfert de la dépouille d’Abuhatzeira en Israël au motif que l’islam est une religion tolérante qui donne à tous les adeptes des religions abrahamiques en Égypte la dignité et l’égalité des droits.

Autre explication : au regard du droit international, le transfert des restes du savant juif en Israël constituerait une reconnaissance de la souveraineté d’Israël sur les terres palestiniennes occupées.