Signature d'un accord historique de défense entre le Maroc et les États-Unis

Signature d’un accord historique de défense entre le royaume du Maroc et les États-Unis




Le Maroc et les États-Unis ont signé ce vendredi 2 octobre 2020 à Rabat un accord militaire de défense, qualifié d’historique de part et d’autre.




Cet accord, signé à l’occasion de la visite de deux jours à Rabat du secrétaire d’Etat américain à la Défense, Mark Esper, est intitulé « Feuille de route pour la coopération en matière de défense 2020-2030 entre le Royaume du Maroc et les États-Unis d’Amérique ».
Cet accord bilatéral, qui mérite sa qualification d' »d’historique », ouvre la voie à une coopération tous azimuts dans le domaine militaire stratégique, les achats d’armes et d’équipements, la formation militaire dans tous les secteurs, ainsi que le renseignement entre les deux pays.
L’accord a été longuement évoqué ce vendredi à Rabat par Mark Esper, en présence notamment d’Abdellatif Loudiyi, ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale et de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères.




L’accord constitue un nouveau jalon dans les relations historiques entre les deux pays. Le secrétaire d’État américain à la Défense a salué la conclusion de cette convention avec un pays « ami de longue date des États-Unis ». Il a rappelé que le Maroc a été le premier pays à reconnaître l’indépendance des États-Unis.
« Le Royaume du Maroc est un pays leader en matière militaire. Cet accord trace effectivement une feuille de route pour consolider la coopération bilatérale », a conclu Mark Esper.
De son côté, Nasser Bourita a donné un aperçu historique des liens séculaires entre les deux pays, signalant au passage les efforts que déploie le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et le séparatisme.




Le haut responsable américain a été reçu auparavant au siège de l’Administration de la Défense par Abdellatif Loudiyi.
À cette occasion, les deux hommes ont convenu de renforcer la coopération militaire entre les deux armées, axée sur la consolidation des « objectifs communs, notamment l’amélioration du degré de préparation militaire, le renforcement des compétences et le développement de l’interopérabilité des forces ».
Mark Esper a été invité ce vendredi à midi au Mess des officiers supérieurs des Forces armées royales (FAR) où il a été l’hôte d’un déjeuner. Le responsable américain effectuera par la suite une visite touristique à Rabat avant de regagner samedi 3 octobre Washington, selon une source digne de foi.