Agadir: 3 personnes arrêtées pour trafic de fausses pierres précieuses

Agadir: un réseau de faussaires de pierres précieuses démantelé




La police judiciaire d’Agadir a arrêté trois individus qui s’adonnaient à un trafic de fausses pierres précieuses. Placés en garde à vue pour enquête, les prévenus devaient être déférés devant le parquet compétent dès ce samedi.




Les éléments de la police judiciaire de la wilaya de sûreté d’Agadir ont interpellé, jeudi dernier, des individus faisant partie d’une bande qui s’adonnait au trafic de fausses pierres précieuses et de faux débris de météorites.

Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition des samedi et dimanche 3 et 4 octobre, que les services de police ont eu vent d’un trafic de faux diamants que des escrocs écoulaient au public en tant que pierres précieuses.

Les éléments de la police judiciaire se sont déplacés sur les lieux pour tendre un piège aux faussaires avant de les interpeller sans difficultés.




La perquisition a permis de saisir une quantité de pierres ordinaires qu’ils utilisaient pour arnaquer leurs victimes. Les trois individus ont été placés en garde à vue sous la supervision du parquet compétent en attendant qu’ils soient soumis à une enquête approfondie avant d’être déférés devant le procureur du roi.

Le quotidien Al Massae rapporte que le trafic de fausses pierres précieuses s’est transformé en 2017 en un marché parallèle quand des joailliers et des bijoutiers ont été bernés par des importateurs de faux diamants.

Auparavant, la hausse du pouvoir d’achat des Marocains avait poussé certains professionnels à importer des pierres précieuses.




Il les importaient des Etats-Unis et de certains pays d’Afrique subsaharienne comme la Sierra Leone et le Congo démocratique.

Les faussaires ont profité de cet engouement pour commencer à acheter de faux diamants et les revendre aux bijoutiers et aux intermédiaires sans que ces derniers ne s’aperçoivent de l’arnaque.

Les clients très avides des bijoux sertis de diamant à des prix imbattables n’y ont vu que du feu en achetant un carat d’un faux diamant à un prix qui varie entre 5.000 et 15.000 dirhams alors que le prix du vrai diamant peut valoir entre 20.000 et 200.000 dirhams.