Le Pentagone met en avant “le leadership fort” de SM le Roi Mohammed VI

Le Pentagone met en avant “le leadership fort” de SM le Roi au moment où l’Afrique fait face à des menaces multiples




Le département de la Défense des États-Unis a mis en avant “le leadership fort de Sa Majesté le Roi Mohammed VI”, au moment où le continent africain fait face à des menaces multiples, lit-on samedi dans un compte rendu de l’entretien qu’avait eu, vendredi à Rabat, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.




“Au moment où l’Afrique fait face à ces menaces, le Secrétaire à la Défense à tenu à souligner (lors de cet entretien) le leadership fort de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en mettant en exergue le progrès et la vigueur du partenariat liant les États-Unis au Maroc, dans le cadre d’un effort plus large visant à contrer l’instabilité dans le continent”, indique la même source.
MM. Esper et Bourita ont, à cette occasion, fait part de “leurs préoccupations mutuelles au sujet de l’instabilité régionale engendrée par les groupes extrémistes violents et par les activités d’ingérence forcées dans les affaires internes (des États)”, souligne le compte rendu.




IL ajoutE que les deux responsables ont également examiné “l’important travail réalisé par le Gouvernement de Transition au Mali dans le but de restaurer l’ordre constitutionnel et de contrecarrer les tentatives des terroristes d’exploiter à leur avantage cette situation”.
Le secrétaire américain à la Défense et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger ont, d’autre part, souligné “l’importance de la nouvelle Feuille de route de coopération décennale (2020-2030) en matière de défense signée (à Rabat le 2 octobre 2020, NDLR) entre les États-Unis et le Maroc”, ajoute-t-on.




En faisant observer que cette Feuille de route “encadrera la coopération sur un large éventail de domaines prioritaires”. M. Esper a saisi cette occasion pour “faire part de son soutien total aux initiatives visant la modernisation du secteur marocain de la Défense”, notant que ces évolutions sont de nature à “consolider davantage la capacité des États-Unis et du Maroc à faire face ensemble et de manière plus efficiente aux menaces régionales”.
Le secrétaire américain à la Défense a, enfin, tenu “à remercier le Maroc, un allié stratégique des États-Unis hors Otan, pour son rôle de leadership visant la promotion de la stabilité et de la sécurité en Afrique, qui est une priorité primordiale pour les États-Unis”, conclut le compte rendu du Pentagone.