Ouarzazate: 2 suspects devant le Parquet pour le meurtre de la petite Naïma

Meurtre de la petite Naima: Deux suspects devant le Parquet d’Ouarzazate ce dimanche 04 octobre




Deux suspects seront présentés devant le parquet général d’Ouarzazate, ce dimanche 04 octobre, pour leur implication présumée dans le meurtre sordide de la petite fille Naima, âgée de cinq ans, le 26 septembre dernier, près du Djbel Kissane à l’est d’Agdz, non loin de la ville de Zagora.
Les deux hommes, dont l’un a été arrêté le mardi 29 septembre dans la région d’Aguelmouss (province de Khénifra), sont originaires de la région d’Agdez, précise la même source.




Pour rappel, le procureur général du Roi près la cour d’Appel de Ouarzazate avait fait savoir que des restes d’ossements humains de petite taille et quelques vêtements ont été retrouvés dans la soirée du samedi 26 septembre 2020 dans l’une des montagnes de Tafergalt, près d’Agdz.
La petite fille était portée disparue depuis le 17 août dernier. Plusieurs médias, dont Assabah et Akhbar Al-Yaoum avaient rapporté des précisions dans leur éditions du 1er octobre 2020 que le principal suspect.




Il connu pour sa pratique de charlatanisme, aurait déjà été impliqué par le passé dans une tentative de kidnapping d’un enfant pour les besoins «d’extraction de trésors» et d’actes de sorcellerie. Ainsi, l’enlèvement et le meurtre de la petite fille Naima à des fins similaires est l’une des pistes étudiées.
Le rapt d’enfants qui ont des marques corporelles spécifiques, communément appelés «zouhri» est une pratique à laquelle recourent les charlatans, qui les usent dans plusieurs rituels occultes.