Sahara marocain: Les réalisations du Maroc en matière des droits de l’Homme relevées dans le rapport du SG de l’ONU

Sahara marocain: Les réalisations du royaume du Maroc en matière des droits de l’Homme relevées dans le rapport du SG de l’ONU




Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a, dans son rapport aux membres du Conseil de sécurité, mis en exergue les efforts et réalisations du Maroc pour la promotion et la protection des droits de l’Homme et des libertés fondamentales au Sahara marocain.




À cet égard, le Secrétaire général s’est référé à la lettre qui lui a été adressée par l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, le 14 août 2020, présentant les avancées du Royaume en matière de respect, promotion et protection des droits de l’Homme au Sahara marocain.
M. Guterres a ainsi porté à la connaissance du Conseil de sécurité qu’il a reçu des informations sur «la promotion et la protection quotidiennes des droits de l’Homme et des libertés fondamentales » dans le Sahara marocain, ajoutant qu’il a, également, été saisi «des violations des droits de l’Homme, des libertés fondamentales et du droit international humanitaire dans les camps de Tindouf».




Dans sa lettre au Secrétaire général de l’ONU, l’ambassadeur Hilale a, notamment, mis en relief la coopération et l’interaction fructueuses du Maroc avec les mécanismes onusiens des droits de l’Homme, notamment les procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme (CDH) et les Organes de Traités des droits de l’Homme.
Il a également énuméré les avancées enregistrées au quotidien au Sahara marocain en matière de protection des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, soulignant, dans ce cadre, le rôle crucial des Commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme à Laâyoune et Dakhla.




Dans toutes ses résolutions depuis 2011, le Conseil de sécurité s’est « félicité des mesures et initiatives prises par le Maroc, du rôle joué par les commissions du Conseil national des droits de l’Homme à Dakhla et à Laâyoune et de l’interaction entre le Maroc et les mécanismes relevant des procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme de l’organisation des Nations Unies».
Dans sa lettre, l’ambassadeur Hilale a présenté la stratégie nationale adoptée par le Maroc, sur Hautes Instructions Royales, pour lutter contre la pandémie de la COVID-19 et faire face à ses conséquences, sur toute l’étendue du territoire marocain, y compris dans ses provinces du Sud.