Le Maroc va construire la première usine d’hydrogène vert en Afrique

Le royaume du Maroc va construire la première usine d’hydrogène vert en Afrique




L’agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) étudie le développement d’une centrale hybride photovoltaïque / éolienne qui pourra alimenter une usine d’hydrogène vert. Elle aura une capacité d’électrolyse d’environ 100 MW. Pour la bonne réalisation de ce grand projet, l’agence bénéficiera de l’accompagnement d’un conseil technique international.




L’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) multiplie les efforts pour aller plus loin dans le développement des énergies renouvelables au Maroc.
Ce projet porte sur la réalisation d’une centrale hybride photovoltaïque / éolienne qui pourra alimenter une usine d’hydrogène vert d’une capacité d’électrolyse d’environ 100 MW. Elle sera d’ailleurs une première au Maroc et en Afrique.
Pour ce projet d’envergure, l’agence entend finaliser l’analyse de faisabilité début 2021 avant de lancer le processus de pré-qualification et d’appel d’offres la même année.
L’adjudication du marché sera annoncée en 2022 pour une mise en service commercial du site entre 2024-2025. Ce méga-projet, sera cofinancé par la Banque allemande de développement (KfW).




Masen va recruter un conseiller technique international qualifié pour l’accompagner dans la réalisation.
Ce dernier aura pour mission, de gérer et de superviser l’ensemble du processus technique à partir de l’étude de faisabilité jusqu’à la signature des accords du projet, de même que la phase de pré-qualification, l’appel à proposition, la sélection des soumissionnaires, la finalisation, la signature des principaux contrats et le bouclage financier.
Pour Masen, ce projet s’inscrit dans sa stratégie de développement des énergies renouvelables dans les différents secteurs au-delà de la production d’électricité (production d’hydrogène).
Sa réalisation prend ainsi en compte, les atouts importants du Maroc.




Notamment les atouts du royaume du Maroc en termes de potentiel d’énergies renouvelables, d’infrastructures, de proximité avec les consommateurs internationaux et de l’existence d’un marché local potentiel.
Il faut noter que le Maroc et l’Allemagne avaient signé à Berlin en juin dernier, un accord relatif au développement du secteur de la production de l’hydrogène vert.
Deux projets annoncés dans la déclaration d’intention, seront mis en œuvre dans le cadre de la coopération économique entre les deux pays.
Une commission nationale d’hydrogène a été créée en juillet et dans la vision d’assurer l’indépendance énergétique du Royaume et réduire les émissions de gaz à effet de serre.