Munir El Haddadi rentre en Espagne et répond à la FIFA

Munir El Haddadi est rentré en Espagne et a répondu à la FIFA




Alors que le FIFA ne lui permet pas (encore) de porter les couleurs du royaume du Maroc, Munir El Haddadi a quitté le rassemblement des Lions de l’Atlas, ce vendredi 9 octobre.




Ne pouvant, pour l’heure, jouer pour la sélection nationale, Munir El Haddadi est rentré en Espagne, ce vendredi 9 octobre, sur demande de son club, le FC Séville. 
Pour rappel, La Fédération internationale de football (FIFA) avait rejeté, la veille, la demande de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui souhaitait changer la nationalité sportive du joueur.
Cela intervient malgré l’assouplissement des règles. C’était le mois dernier grâce à la réforme Lekjaa. Pour cause, El Haddadi a joué 3 matchs avec la sélection U21 espagnole, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro espoir.




C’était en septembre 2016, alors qu’il avait dépassé cet âge de deux mois. Le Maroc a déposé un appel au niveau du Tribunal arbitral du sport (TAS). Julen Lopetegui, entraîneur du FC Séville, doit retrouver Munir El Haddadi à l’entraînement collectif des Sévillans dès ce lundi 12 octobre. 
En raison de la réforme sur le changement de nationalité sportive adoptée le mois dernier par la FIFA, l’ancien international espagnol Munir El Haddadi pensait avoir enfin le droit de jouer pour le Maroc.
Sauf que sa participation à trois matchs de la sélection Espoirs espagnole alors qu’il était âgé de plus de 21 ans pose désormais problème.




Et l’instance dirigeante du ballon rond vient à nouveau de lui interdire de porter le maillot des Lions de l’Atlas… Alors qu’il rêvait d’effectuer ses grands débuts avec le Maroc ce vendredi en amical face au Sénégal à Rabat, l’ailier du FC Séville a donc été contraint de quitter le rassemblement pour rentrer dans son club.
Mais l’ancien Barcelonais est loin de baisser les bras. «Je n’abandonne pas et je continuerai à travailler pour porter ce maillot et représenter l’équipe marocaine !», a écrit le joueur sur Twitter.
La Fédération marocaine (FRMF) a quant à elle fait appel en urgence auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).