(Photos) Le Maroc et la France main dans la main pour un partenariat du futur

(Photos) Le royaume du Maroc et la France main dans la main pour un partenariat du futur




« C’est mon premier voyage officiel hors de l’Union Européenne depuis que j’ai été nommé ministre en juillet dernier et cela montre à quel point le Maroc est un partenaire essentiel à notre pays». C’est avec ces mots que Franck Riester, Ministre délégué auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité, a ouvert une conférence de presse ce lundi 12 octobre 2020 au Consulat Général de France à Casablanca.




Les échanges commerciaux entre le Maroc et la France ont enregistré un taux de croissance moyen de l’ordre de 4,5%, passant de 56 milliards de dirhams (5,7 milliards d’euros) en 2017 à 108,7 milliards de dirhams (9,92 milliards d’euros) en 2020. Le ministre français a rappelé la dynamique Maroc/France et appelé à la renforcer ce qui profitera aux deux pays.
« Nous voulons malgré la crise Covid et les difficultés de déplacement, conforter et augmenter nos partenariats avec le Maroc, augmenter nos échanges commerciaux, davantage d’exportations », a-t-il dit, rappelant que 900 entreprises françaises sont installées au Maroc en phase exponentielle et assurant quelque 100 000 emplois directs. Il a également mis l’accent sur les échanges commerciaux entre le royaume du Maroc et la France, les investissements français au Maroc, les investissements marocains en France.




Et tout ce que les deux pays peuvent faire ensemble pour développer des partenariats en France, au Maroc et en Afrique soulignant la position géographique du Maroc qui se veut être la porte du continent africain pour l’Europe et vice-versa.
Rappelant les intérêts communs entre la France et le Maroc mais également l’Europe dans divers domaines et secteurs (l’agro-alimentaire, le tourisme, l’automobile, l’aéronautique, l’électronique, l’hydrogène, les énergies renouvelables, l’eau,…), Frank Riester s’est dit optimiste quant aux perspectives économiques des deux pays mettant en avant les efforts réalisés par le Maroc quant au tissu productif national notamment dans le domaine du textile remerciant au passage le Royaume qui a su en pleine crise Covid-19 être solidaire pour la conversion de certaines entreprises en fabricants de masques dont la France a bénéficié alors qu’elle était en manque de ce produit.




Frank Riester n’a pas occulté la relance du club des chefs d’entreprises franco-marocains rappelant à cet effet sa rencontre avec Chakib Alj président de la CGEM. C’est une opportunité à saisir afin de renforcer le partenariat pour les chefs d’entreprises des deux pays sachant en cela l’enjeu qu’offre ce marché en devenir qu’est l’Afrique, a-t-il soutenu.
Pour ce qui est de l’industrie aéronautique et du tourisme qui traversent une période critique, il a mis l’accent sur le partenariat essentiel dans ce domaine entre « nos deux pays » et s’est montré optimiste quant aux perspectives d’avenir. Il en veut pour exemple le marché du transport aérien interne chinois qui, a-t-il dit, a repris de plus belle et mieux qu’avant la crise. Il faut au niveau de nos deux pays préserver l’essentiel en attendant des jours meilleurs.