(Vidéo fr) De nouveaux détails sur le fonds Mohammed VI pour l’investissement

(Vidéo fr) Assemblée annuelle du FMI: Benchaâboun dévoile de nouveaux détails sur le fonds Mohammed VI pour l’investissement




Dans une intervention en visio-conférence, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun a livré des précisions sur le mode d’intervention du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, dans le cadre du Plan de relance de l’économie marocaine.




«L’intervention de l’Etat ne sera pas directe», a d’emblée affirmé le ministre. «Le Fonds d’investissement stratégique (rebaptisé Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Ndlr) est d’abord un fonds étatique qui n’interviendra pas dans les secteurs de l’économie. Il interviendra à travers un certain nombre d’intermédiaires», a-t-il précisé.
Il pourrait s’agir, toujours selon Mohamed Benchaâboun, d’intermédiaires classiques, comme le secteur bancaire, «notamment pour tout ce qui peut renforcer les fonds propres en cette période où un certain nombre d’entreprises ne peuvent pas avoir accès de manière normale au financement».




Le ministre a expliqué que ces entreprises se sont endettées suite à l’arrêt de leurs activités pendant un certain temps, ce qui a engendré un problème de solvabilité. «Ce problème de solvabilité qui a suivi l’endettement devait être adressé d’une manière ou d’une autre», a-t-il affirmé.
Outre le passage par les banques, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement pourra intervenir à travers un certain nombre de fonds thématiques qui devront s’occuper de domaines particuliers comme la restructuration industrielle, l’infrastructure, l’innovation technologique, etc. «Pour chacun des fonds thématiques, nous allons essayer de mettre en place une gestion privée, à travers des sociétés spécialisées pour stimuler ces secteurs», a précisé le ministre.




Et d’ajouter: «la finalité n’est pas que ce Fonds intervienne pour entrer dans les capitaux et étatiser les entreprises. Bien au contraire, l’idée est de redynamiser les entreprises, leur donner des moyens de renforcer leur bilan, pour qu’elles puissent, justement, accéder au financement nécessaire, afin de continuer à investir, et que la dynamique économique de notre pays ne s’arrête pas».
Rappelons que le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera doté d’une enveloppe de 45 milliards de dirhams, dont 15 milliards seront financés par le budget de l’Etat. Les 30 milliards de dirhams restants seront mobilisés par des institutionnels nationaux et internationaux.