Le gouvernement marocain va taxer les produits de tabac chauffé

Le gouvernement marocain va taxer les produits de tabac chauffé




Anticipant l’entrée sur le marché marocain de cette nouvelle génération de tabacs alternatifs, le gouvernement s’apprête à instaurer une taxe intérieure de consommation sur les produits de tabac chauffé.




L’évolution de l’industrie des tabacs manufacturés a amené les opérateurs du secteur à concevoir et mettre sur le marché une nouvelle catégorie de cigarettes alternatives aux cigarettes conventionnelles brûlées lors de la consommation, appelées cigarettes chauffées.

Le «tabac chauffé» implique un matériel électronique composé d’une batterie et d’une pièce chauffante dont le principe actif se base sur du vrai tabac, des feuilles de tabac qui sont moulées et celles-ci ne seront pas brûlées.




Il sera chauffé à une température entre 250°C et 350°C. Anticipant l’arrivée de cette nouvelle génération de produits au Maroc, le projet de loi de finances 2021 propose d’instaurer une taxation sur ces produits, à hauteur de 1.500 dirhams pour 1.000 grammes.

Les produits concernés par cette mesure visent à chauffer le mélange de tabac sans le brûler, libérant ainsi un aérosol ou une vapeur contenant de la nicotine. Cela serait censé réduire la production de composants chimiques nocifs.