Meknès: la police élucide une nouvelle affaire de séquestration et de viol sur mineure

Meknès: la DGSN élucide une nouvelle affaire de séquestration et de viol sur mineure




L’affaire d’enlèvement, de séquestration et de viol d’une jeune fille de 17 ans, à Meknès, vient d’être élucidée. Un premier suspect a été interpellé et les deux autres sont actuellement activement recherchés.




Les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) viennent d’élucider l’affaire de l’enlèvement, de la séquestration et du viol d’une jeune fille, affaire qui a récemment secoué la ville de Meknès.
Un premier suspect a été interpellé et les autorités continuent de rechercher activement les deux autres. L’affaire remonte à quelques jours. La victime, une jeune fille de 17 ans, a été enlevée près de chez elle dans le quartier Sidi Bouzekri par trois jeunes gens.
Ces derniers, comme l’explique Al Massae dans son édition du mercredi 21 octobre, ont attaqué la jeune fille et l’ont obligée à monter de force dans un triporteur. Ils l’ont ensuite emmenée dans un endroit discret.




Ils l’ont emmenée dans un autre quartier de la ville, avant de l’agresser. La victime a d’abord été rouée de coups, avant d’être violée plusieurs fois par les trois individus.
Elle a, ensuite, été ramenée là où elle avait été enlevée et menacée de mort si elle révélait ce qui s’était passé. Al Massae ajoute cependant que les parents de la victime ont immédiatement été interpellés par l’état de leur fille, lorsqu’elle est rentrée chez elle.
Elle leur a avoué ce qui lui était arrivé et les parents ont déclaré l’incident à la police. Ces derniers ont rapidement lancé une vaste enquête qui s’est intéressée principalement aux propriétaires de triporteurs. Plusieurs contrôles ont été opérés.




Ceci un peu partout dans la ville, sur la base des descriptions des criminels et des éléments que leur a révélés la victime. Cela a permis, dans un premier temps, de réduire le champ des recherches à quelques personnes.
Ensuite, après avoir confronté ces personnes à la victime, les services de police ont réussi à mettre la main sur l’un des trois suspects. D’après le journal, l’individu a rapidement avoué sa participation aux faits, et a même dévoilé l’identité de ses deux compagnons.
Ces derniers font actuellement l’objet d’un mandat de recherche à l’échelle nationale, tandis que le premier criminel arrêté a été placé en détention provisoire en attendant sa présentation devant la justice.