(Vidéo) Nouveau scandale: une femme accouche en pleine rue à Bir Jdid

(Vidéo) Nouveau scandale dans les hôpitaux marocains: une femme accouche en pleine rue à Bir Jdid




Les scandales continuent de secouer les hôpitaux marocains. Le dernier en date vient de Bir Jdid où une pauvre femme a accouché en pleine rue, dans des conditions climatiques et sanitaires effroyables, devant un centre de santé dont le portail demeurait désespérément clos.




C’est en tout cas ce que laisse voir une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, montrant la femme par terre entourée de son mari et de quelques membres de sa famille. L’auteur de la vidéo explique que la femme s’est rendue à l’établissement hospitalier en question pour accoucher.
Mais elle a été surprise de voir les portes de l’hôpital fermées au public, et s’est retrouvée à mettre son enfant au monde, en l’absence de toute assistance médicale, en plein milieu de la rue. «Regardez l’état tragique de cette femme qui accouche devant l’hôpital en l’absence de tout personnel soignant».
C’est ce que dénonce l’auteur de la vidéo en montrant la femme allongée à même le sol et enveloppée avec son bébé dans une couverture, avec à ses côtés son mari qui reste sans mots. «Alors qu’on s’attendait, qu’on espérait un changement après la visite du ministre de la santé».




Celui-ci avait affirmé que les «choses s’amélioreront», «aujourd’hui on est surpris par l’accouchement de cette femme devant le portail de l’hôpital sans que personne ne vienne l’assister ou l’aider», s’indigne-t-il. L’auteur de la vidéo explique bien à qui il en veut.
«Nous ne tenons pas les infirmiers ou les cadres de santé au sein de l’hôpital pour responsables de cette situation, mais le nouveau délégué provincial du ministère de la santé qui a donné l’ordre de fermer le département de maternité de ce centre de santé et voici ce que ça donne, voici le résultat d’une telle décision», déplore le citoyen derrière la caméra.
Tout en pointant du doigt les parlementaires et conseillers de la ville de Bir Jdid, il en a appelé « au Roi Mohammed VI pour remédier à cette situation qui ne peut laisser personne insensible».




«La pauvre femme n’a toujours pas été suturée et n’a pas reçu les soins nécessaires après un accouchement», ce qui peut mettre sa vie et celle de son enfant en danger, continue-t-il de dénoncer. Ce n’est pas la première fois que cette scène tragique se produit.
À Fès, une femme originaire de Sefrou, n’a pas eu d’autre choix que de mettre au monde son enfant dans la rue après s’être vu refuser l’accès au service de maternité du CHU de Fès par un agent de sécurité. Mais le ministère de la santé est toujours là pour intervenir après le scandale, en suspendant les médecins ou encore les infirmiers, tout en maintenant leur salaire.
Mais il n’est jamais question de traiter le fond du problème qui est la révision de système de santé, notamment l’aménagement des structures hospitalières pour bien accueillir le citoyen marocain et ainsi préserver aussi bien sa santé que sa dignité.