Le parc national Souss Massa s’est enrichi de 20 addax

L’addax réintroduit dans la région d’Agadir




Une opération pour la réintroduction de quelque 20 têtes d’addax dans leur milieu naturel a eu lieu mercredi 21 octobre, au Parc national Souss Massa. C’est une opération qui s’inscrit dans le cadre du programme de réhabilitation de la faune saharienne au Maroc.




Appelées également antilopes à nez tacheté, ce groupe d’addax, une espèce menacée de disparition a été relâché dans une vaste aire protégée à M’hamid El-Ghizlane, et ce dans le cadre du programme de réhabilitation de la faune saharienne au Maroc, mis en place par le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.
Cette opération ambitionne également constituer un troupeau de base pour repeupler les aires protégées les régions sahariennes, augmenter les attraits touristiques du Parc et préserver un patrimoine génétique pour le maintien de la diversité biologique du Sud marocain.




« La réintroduction progressive, de cette faune dans son habitat naturel, a débuté en 2008, à travers la translocation de groupes d’addax dans la réserve de Safia à Dakhla et d’oryx dans celle de Msissi à Errachidia », a indiqué à la MAP, le directeur du parc Mohamed El Bekkay.
Il a relevé dans ce cadre que le département des Eaux et des forêts a veillé à la réintroduction de ces espèces, qui ont été sur le point de disparaître dans les années cinquante et soixante du siècle dernier, outre de valoriser ces gazelles et encourager leur reproduction.