Les faux billets de banque en hausse de 5,5% au Maroc

Maroc: les faux billets de banque en hausse de 5,5%




Les faux billets ont connu une hausse de 5,5% en 2019 après un repli de 7% en 2018. Plus de 69% des billets contrefaits découverts par Bank Al-Maghrib sont des coupures de 200 dirhams.




Le nombre de faux billets découverts par Bank Al-Maghrib s’est élevé à 1,5 million de dirhams contre 1,4 million en 2018. Ce recul observé en 2018 démontre que le risque de contrefaçon est partiellement maîtrisé au royaume du Maroc. Il se situe à un niveau faible par rapport à l’échelle internationale.
Selon le rapport annuel des moyens de paiement de 2019 de Bank Al-Maghrib, les billets de 200 dirhams, 50 dirhams et 20 dirhams enregistrent des croissances respectives de 16%, de 10% et de 24%. Dans le détail, les billets contrefaits de 100 dirhams et de 50 dirhams s’élèvent à 12% contre 7% pour les billets de 20 dirhams.




S’agissant des billets contrefaits de 2012, ils s’élèvent à 46% contre respectivement 31% et 23% pour les billets de 2002 et 1987. En ce qui concerne la contrefaçon des devises étrangères, elle a connu un recul avec 519 billets contrefaits contre 618 billets en 2018 et 1 091 en 2017.
Quant aux faux billets du Dollar américain et de l’Euro, ils se sont établis respectivement à 12% et 14%. Le même rapport soutient que 93% des faux billets détectés ont été fabriqués grâce aux photocopieurs ou imprimantes couleur. Il précise par ailleurs que Bank Al-Maghrib ne cesse de moderniser son dispositif de détection de la fausse monnaie.