Arrestation du plus célèbre baron de la drogue de la région de Meknès

Le plus célèbre baron de la drogue de Meknès dans les filets des gendarmes




Le chef d’une bande criminelle, recherché à l’échelle nationale pour trafic de drogue en tout genre, vient de tomber dans les filets de la gendarmerie royale dans la région de Meknès. Voici son modus operandi.




Le célèbre baron de la drogue de la région de Meknès est finalement tombé dans les filets de la brigade de gendarmerie royale de Tamaslouhte.
En effet, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du mardi 27 octobre, c’est grâce à une action coordonnée entre le commandement régional de la gendarmerie de Meknès à Bab Doukkala et la brigade de Tamaslouhte que ce trafiquant de drogue notoire a été neutralisé dans la commune d’Akfay, dans la région de Meknès.
L’arrestation de ce baron de la drogue, qui faisait l’objet de huit mandats de recherche à l’échelle nationale, est intervenue suite à une série de publications dénonçant ses activités criminelles sur les réseaux sociaux. En effet, plusieurs articles avaient mis à nu les activités de cette bande comprenant ses deux frères qui demeurent en liberté.




Mais aussi un autre individu, précisent les sources du quotidien. Et d’ajouter que les membres de cette bande avaient réussi à installer dans la région tout un réseau de petits trafiquants qui assuraient le rôle d’informateurs pour le célèbre baron et écoulaient la marchandise dans les quartiers.
Généralement, poursuit Al Massae, ces petits trafiquants étaient notamment des adolescents qui tombaient dans les filets des services sécuritaires et disparaissaient durant de longues périodes derrière les barreaux.
Cette manœuvre permettait ainsi au baron de maximiser ses profits via le trafic de drogue, tout en restant dans l’ombre, loin des projecteurs des services sécuritaires. C’est ainsi que ce baron est devenu un célèbre promoteur immobilier dans la région et dans d’autres villes.




Ceci tout en pilotant une bande criminelle. Ce qui a suscité la colère des habitants de la région qui sont montés au créneau pour mener une campagne sur les réseaux sociaux, dénonçant ses activités criminelles. Il faut dire que le Maroc ne badine pas avec la lutte contre le trafic de drogue.
Les quantités de drogue saisies et le nombre de trafiquants mis hors d’état de nuire le prouvent, soulignent d’ailleurs les instances internationales. En août dernier, l’Agence européenne de police criminelle (Europol) a rendu hommage à la stratégie et aux efforts que déploie le Maroc pour lutter contre le trafic international de drogue et la traite des êtres humains.
Et dans son rapport annuel, l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a applaudi les efforts fournis par les autorités marocaines pour lutter contre le trafic de drogue.