France: Rachida Dati fait des propositions sur l'immigration et la naturalisation

Immigration et naturalisation : voici ce qu’en pense Rachida Dati




Dans la foulée des récentes décisions du gouvernement français pour lutter contre le séparatisme en France, l’ancienne ministre de la Justice sous Nicolas Sarkozy, Rachida Dati fait part de quelques propositions.




Entre autres questions, elle a insisté sur l’acquisition de la nationalité française par le mariage, l’immigration, ainsi que les mineurs isolés. L’expulsion des fichés S « c’est encore un recul » a estimé l’ancienne ministre, interviewée, le 23 octobre par Figaro Magazine sur les nouvelles restrictions pour lutter contre le séparatisme.
« Ces personnes ne sont pas expulsables » et il faudra les garder en  » rétention de sûreté  » a-t-elle affirmé. Le problème de l’immigration en France persiste alors que la demande d’asile a chuté en Europe, mais pas en France. Pour résoudre ce problème, il faudrait « fermer le robinet des arrivées en France » a-t-elle ajouté.




À en croire les propos de Rachida Dati pour lutter contre l’islamisme dans les grands quartiers français, il faudra « supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage ». C’est un acte qui permet aux conjoints de devenir français, peu importe leur nationalité, par le simple lien du mariage.
Rachida Dati souhaite également abroger « l’impossibilité d’expulsion quand on est un parent d’un enfant qui est né en France ». Quant aux mineurs isolés, dont la plupart viennent du Maghreb, l’ancienne ministre de justice ne s’embarrasse pas : il faudra les « raccompagner dans leur pays d’origine », fait savoir la même source.